La Gniaque

Survivante d'un cancer du sein Her2 métastasé au foie en 2006, en rémission jusqu'en 2015 avec des chimios à vie. Je cherche à transmettre de l'espoir à travers mon expérience. Cliquez sur l'image, à gauche.

lundi 5 octobre 2009

Mon corps réapproprié

Depuis une dizaine de jours, je me sens heureuse, je me sens bien, je me sens plus légère. D'ailleurs j'ai même peur que ça me porte la poisse, j'ai remarqué qu'à chaque fois que j'étais trop bien, le cancer frappait.

Je me sens vraiment revivre comme avant. J'ai décidé de recommencer à me maquiller même pour aller travailler. Je ne l'avais plus fait depuis le cancer, depuis 3 ans et demi. J'avais arrêté par manque d'envie et puis surtout je n'avais plus assez de cils. Je trouvais ça déprimant de regarder mes trois malheureux cils tous les jours pour tenter de leur coller du mascara dessus, je trouvais ça pitoyable et le cancer me revenait en pleine figure à chaque fois que je me regardais dans un miroir.

J'ai aussi changé mon rapport à mon corps. Je me sens bien, j'ai accepté mon nouveau corps. Il a été malmené par le cancer, je sortais d'une grossesse, d'un allaitement, ça faisait beaucoup d'évènements qui ont modifié mon corps. Le premier pas a été cet été, je me suis enfin rachetée des maillots de bain. Je ne voulais plus en essayer depuis le cancer. Je trouvais la cicatrice de mon pac affreuse, j'avais l'impression qu'on ne voyait que ça lorsque j'étais en maillot. Je voyais aussi le pac, je passais mon temps à bouger la bretelle de mon haut de maillot pour le cacher et puis mes seins de volume différent. Tout me gênait, je trouvais l'ensemble horrible et je n'avais aucune envie d'essayer des maillots de bain, Je l'aurais vécu comme une véritable épreuve, et c'était encore pire à cause de cette mode des maillots à nouer derrière le cou, j'étais persuadé que ça cacherait moins mes marques du cancer.

Et puis le temps a fait son œuvre, je suis trop coquette pour continuer à mettre des maillots démodés, pour ne pas résister à l'appel de la tentation des boutiques. J'ai fini par m'en acheter plusieurs. Alors que je ne voulais que des maillots deux pièces à bretelles pour mieux cacher mes marques du cancer, je n'ai acheté que des maillots qui se nouent autour du cou. Et vous savez quoi?   je n'ai jamais été aussi bien dans ma peau sur une plage depuis le cancer que cet été. Tant pis pour la cicatrice du pac, elle ressemble à une brulure, elle n'est pas sur tout mon corps, juste à un petit endroit.  Je n'ai vu personne lorgner dessus ou rester bouche bée, écœurer devant. J'ai constaté que ces maillots m'allaient bien, me mettaient en valeur et le bénéfice supplantait les gênes. Je me suis réapproprié mon corps, je l'aime à nouveau.

Je vous mets trois photo, juste pour vous pousser à faire la même chose, essayez vous aussi à la prochaine saison, vous verrez, le pac n'affiche pas notre cancer aux yeux de tous.

P1030333

Sur celle-ci on ne voit rien du tout, les débardeurs à fine bretelles aussi j'ai mis du temps à en remettre. Ce n'est que l'année dernière que j'en ai mis en stressant pas mal à l'idée que la cicatrice dépasse. Avant je mettais ceux qui ont des bretelles plus larges. Ça devait être une étape vers l'acceptation de mon corps.
Sur la photo d'après, seuls des yeux connaisseurs verront la cicatrice et sauront à quoi elle correspond.

P1030404

P1040008

Et le pire c'est que personne ne devinerait ce qu'ont subi mes seins à cause de ce cancer. En réglant l'écartement du triangle passant sur le sein, j'ai réussi à les adapter à mes seins de volume différent et on ne le remarque presque pas.

Ça fait trois ans et demi que je vis avec ce cancer et ce n'est que maintenant que j'accepte pleinement mon corps. Il est celui d'une vétérante du cancer, je porte les traces de mon combat.

Il ne reste plus que la dernière étape, janvier. Je vais revoir le chirurgien pour la symétrisation de mes seins. J'espère qu'il trouvera qu'ils sont prêts pour l'opération. J'aime beaucoup ma kiné mais j'en ai vraiment assez d'aller deux midis par semaine sur ma pause déjeuner chez la kiné.

J'ai hâte de retrouver les salles de sport pour continuer à prendre soin de mon corps si malmené. J'ai besoin de me muscler, de me sentir vivante, de sentir mes limites physiques. Dès que l'opération sera derrière moi, je file m'y inscrire.

Je vous souhaite de vivre la même chose, c'est tellement bon mais ça en a mis du temps. Patiente je suis devenue, patiente je dois rester.

Et vous savez quoi, je me sens tellement femme malgré mon sein biscornu, malgré toutes ces atteintes à ma féminité, je me sens redevenue moi-même. Je pense que ça doit se ressentir de l'extérieur, depuis cette prise de conscience, je sens des regards d'homme sur moi dans la rue. Que ça fait du bien au moral même si mon cœur est déjà pris ...

Posté par IsabelleDeLyon à 21:15 - A parcourir : ma Pensine - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

Commentaires

  • Ah mais t'es toute belle !
    Moi j'ai du garder le T-Shirt cet été, pas par peur de montrer mon absence de seins ou ma prothèse, mais parce que ma peau est restée très sensible depuis la radiothérapie et ça rougissait tout de suite. T'as pas eu ce problème ?
    En tous cas bravo !

    Posté par Tili, lundi 5 octobre 2009 à 23:41
  • Merci pour le compliment.
    Ma peau était très sensible après taxotère/rayons, je devais faire très attention même avec de l'écran total, je brulais. Ca va beaucoup mieux, je ne brule plus mais je me tartine d'écran total bio et j'ai la peau mate, elle résiste un peu mieux mais depuis les chimios, elle est beaucoup plus fine.

    Posté par IsabelleDeLyon, mardi 6 octobre 2009 à 09:27
  • Super

    T'es superbe c'est génial de pouvoir ré-apprivoiser son corps. Cette maladie nous met à rude épreuve. T'es toute joli. (je suis sincère sinon je le dirai pas ^^)
    Tu vois avec ma mastectomie en mars de cette année, et bien pour me remettre en maillot de bain c'est difficile. Et je l'ai fait cette été quand je suis partie à la montagne et à la campagne. J'ai osé mais c'était pas à la piscine la première fois. C'était dans la rivière et la deuxième fois à la piscine. J'avais une simple prothèse qui bougeait tout le temps et pour ne pas qu'elle fasse méduse au dessus de l'eau et bien. J'ai fait soutiens gorge, eau de maillot de bain style brassière à grosse bretelle et par dessus le tout un maillot de bain une pièce année style 1960 (je vais relancer la mode. lol) et le tour était joué! Ok C'est un sacré Binzz. lol. Ensuite, si les gens on remarqué quelque chose et bien je les ai ignoré parce qu'au final j'ai profité et me suis bien amusé. Après tout on apprend à apprécier notre corps de cette manière et je trouve qu'on est beaucoup plus tolérante et épanouie. Ahhh, tout ce blabla... Pardon.

    Je suis contente, Bravo c'est vraiment génial !

    Posté par Nono, mardi 6 octobre 2009 à 09:47
  • Mon maillot

    1 mois après ma mastectomie j'étais à la plage avec ma prothèse bien en place dans un maillot de bain une pièce acheté sur LA REDOUTE. Pas sexy, mais franchement passe partout, très simple et pas "bonne femme"...personne ne pouvait réaliser que j'avais eu cette mastectomie 1 mois avant. Ce maillot permet de faire de la natation normalement, plonger, bronzer... Je conseille vraiment ce maillot (il existe en 2 pièces). Je pourrais même vendre le mien d'occase !!! Et là, franchement, c'est une "connaisseuse" de la plage qui vous parle !!!

    Posté par Missmaryflo, mardi 6 octobre 2009 à 21:50
  • bellissima...

    J'oubliais...tu es magnifique en maillot !!
    Ta cicatrice est vraiment discrète, on ne voit presque rien sur la photo.
    Je suis bien contente que tu éprouves ce bien être. C'est important de ne pas rester "fâchée" avec notre nouvelle silhouette ! Bravo à toi.

    Posté par Missmaryflo, mardi 6 octobre 2009 à 22:02
  • Quel plaisir de lire ce compte rendu de vacances et de savoir que vous avez enfin pu vous ré approprier votre corps malmené . Cela me permet d'espérer qu'un jour j'oserai porter à nouveau un maillot de bain et me prélasser au soleil sur une plage ...(tout en sachant que je devrai protéger mon bras à cause du risque de lymhodème.)

    Posté par gros crabe, mardi 6 octobre 2009 à 22:38
  • Merci pour tous ces compliments. J'espère surtout que celles qui ont encore une appréhension à se mettre en maillot, en débardeur finiront par accepter leur corps et verront que finalement ça ne choque personne.
    Juste une question d'habitude.

    Posté par IsabelleDeLyon, mercredi 7 octobre 2009 à 20:19
  • bonsoir
    c'est vrai que sur tes photos on ne voit rien, aucune cicatrice, aucune asymétrie, aucun pac ! c'est vraiment super pour toi !

    perso, je n'arrive pas à m'habituer à mon pac
    je suis plutôt mince est il est juste sous un millimètre de peau
    il ressort comme une vilaine verrue, on voit même le petit tuyau sur qqs cm avant qu'il plonge ensuite dans la veine du cou...
    moi qui adorait les décolletés danseuse je ne sais plus vraiment comment m'habiller!
    alors j'ai toujours une longue écharpe autour du cou, cela fait un peu baba cool mais ça cache l'engin

    et en tout cas toi tu es radieuse sur ces photos

    Posté par garance, mercredi 7 octobre 2009 à 23:09
  • Quoi de plus beau que de voir la vie prendre le pas sur la maladie. Au delà de l'acceptation du regard des autres c'est notre propre regard qu'il faut accepter. Car comme tes photos le prouvent, tu peux être fière de ton image. Continue à avancer et à croquer la vie.
    A très bientôt je l'espère.
    Odile

    Posté par Odile, jeudi 8 octobre 2009 à 09:54
  • Splendide ! Tu as raison, c'est important de prendre soin de soi et de se sentir bien dans son corps.
    Pauvres lyonnais plein d'espoirs !

    Posté par Névrosia, vendredi 9 octobre 2009 à 16:24
  • Si Garance passe par là...

    Mon pac est un pac pédiatrique. Posé à environ 5 cm au dessus de mon sein droit. Il est super visible, et tout comme toi on voit nettement le petit tuyau qui remonte dans le cou. J'ai dès le début décidé de l'ignorer. Ce fichu pac n'a jamais été prioritaire quand dans une boutique je craque pour un petit haut sympa ! Il arrive, évidemment, que certaines personnes louchent vers ce pac et me rappellent qu'il est effectivement toujours là...mais franchement, je finis vraiment par l'oublier, il est là c'est tout. Il n'a rien changé à mon sourire et ma joie de vivre, ni à ma façon de m'habiller. Je l'ignore...et les autres finissent par faire comme moi. Un neveu m'a demandé après avoir passé plusieurs semaines ensemble à la plage..."Dis tata ? pourquoi ton os il est plus gros là ?", il ne l'avait pas remarqué avant....et prenait ça pour une excroissance osseuse !!! A pars ça et les gens qui louchent dessus en se demandant ce que ça peut bien être...je n'ai jamais eu de regard "dégouté" vers lui...et tu peux me croire, je ne le cache pas...je suis toujours en tenues décolletées (les cols montants ne me vont pas - je suis large d'épaule). Je ne fais rien pour le montrer mais je ne fais rien non plus pour le cacher...c'est ma façon d'aborder la maladie en général...
    Amitiés.

    Posté par Missmaryflo, dimanche 11 octobre 2009 à 16:02
  • Bravo! Quel hymne à la vie... Quel plaisir de lire ce blog... Merci.

    Posté par dany, lundi 12 octobre 2009 à 15:44
  • la forme

    Reprends la salle de sport, cela fait tellement de bien, moi, je ne peux pas , je ne suis pas assez souvent à Lyon, je me contente du yoga une fois par semaine.
    Je pense que je vais ramener mon vélo sur Lyon et que j'irai me promener sur les bords du rhône.
    Si je vois que j'ai trop peur sur le cours Gambetta, je m'en servirai de trottinette jusqu'au rhône et après je pourrai faire un peu de vitesse en semaine bien sûr.
    Tu es superbe, pense à toi et profite de la vie.

    Gros bisous

    Posté par yvonne, agsaka,, lundi 12 octobre 2009 à 18:19
  • Tu es superbe...
    Qu'est-ce-que ça fait du bien, hein, de se sentir à nouveau une femme..
    Tu parles de la cicatrice...Mais, il n'y a que celles qui sont passés par là qui comprennent ce que c'est..Alors, ce sera un sourire de sympathie ou de connivence..Quand je vois tant de femmes avec des foulards sur la tête, j'aurais envie de leur dire : "si vous voulez parler, je suis prête à vous écouter"...

    Oui, profite de la vie comme dit Agsaka....Je ferai bien d'en faire autant....

    Posté par juju, mercredi 14 octobre 2009 à 00:31

Poster un commentaire