La Gniaque

Survivante d'un cancer du sein Her2 métastasé au foie en 2006, en rémission jusqu'en 2015 avec des chimios à vie. Je cherche à transmettre de l'espoir à travers mon expérience. Cliquez sur l'image, à gauche.

vendredi 22 octobre 2010

Retraitée un jour ?

Malgré les contraintes supplémentaires que ça implique dans ma vie quotidienne, mon quartier est en état de siège, je soutiens les mouvements de protestation contre cette réforme des retraites. Nous ne sommes pas dans une situation de plein emploi en France, il faut donc partager le travail. Si on veut le donner  plus longtemps aux seniors, ça se fera forcément au détriment d'une autre catégorie. De plus un sénior a plus d'expérience, coûte plus cher, est moins malléable et trouvera très difficilement du travail passé 50 ans exceptés ceux qui ont un poste de directeur et un bon réseau d'amis bien placés. Dans mon entourage, j'en connais plusieurs qui ne comprennent absolument pas qu'on puisse accorder crédit à de telles revendications. Notamment, un ami issu d'une grande famille française, qui a vendu ses parts à 49 ans, quitté son poste de directeur financier du groupe familial dont la marque est mondialement connue et depuis occupe ses journées en faisant un peu de consulting et du bénévolat dans des associations. Sa femme a élevé leurs trois enfants, est adorable, a fait de très hautes études. Ils voyagent beaucoup, ont plusieurs propriétés et ne comprennent pas qu'on puisse être en désaccord avec cette réforme des retraites et qu'on empêche les gens de travailler. Un autre ami, possède plusieurs biens immobiliers légués par ses parents. Avec le revenu des locations, il a un revenu mensuel autour de 7.000€, comme il place cet argent, il ne fait qu'accroître son patrimoine. Mais comme c'est un homme intelligent, il a fait des études brillantes et occupe un poste de directeur général dans une société française. Sa femme, l'une de mes meilleures amies, ne travaille pas depuis qu'elle est mariée avec lui. Elle a une femme de ménage, laisse ses enfants en partie à la garderie et à la cantine car ils la fatiguent et ne fait pas la cuisine car elle n'aime pas ça. Elle est très oisive, ne passe pas son temps à dépenser son argent, elle préfère profiter de la vie mais lorsqu'elle me dit que les gens sont des faignants, qu'ils n'ont pas à se plaindre, qu'on finira tous centenaires et qu'on doit travailler plus longtemps et qu'en même temps, elle a annoncé à son mari qu'elle était exténuée, qu'il devait l'emmener en vacances sans les enfants et décolle demain pour une semaine dans une île en amoureux car elle n'en peut plus, je trouve qu'il y a un réel décalage entre ses propos et son comportement. Elle était infirmière libérale dans une autre vie, je ne pense pas qu'elle aurait accepté de travailler comme elle le faisait jusqu'à plus de 60 ans.
Des exemples comme ça, j'en ai pas mal autour de moi. Il s'agit de personnes nanties, qui travaillent non pas par besoin car elles ont déjà un patrimoine mais par besoin intellectuel, par plaisir. Elles n'arrivent pas à réaliser que la majorité des gens ne travaillent pas pour s'occuper ou faire travailler les méninges mais pour gagner assez d'argent pour satisfaire leurs besoins de base.
Je ne cherche même pas à discuter avec ces amis, je les apprécie pour des tas d'autres raisons, pour leur gentillesse, leur générosité, leur culture mais là je sais que rien ne les fera changer d'avis et qu'ils ne réalisent pas combien ils sont déconnectés de la réalité. Eux ont des tas de relation qui ne les laisseraient jamais sans un poste d'encadrement dans une société bien placée mais c'est loin d'être le cas d'un tas de sénior qui ont perdu espoir de redevenir intéressants.

Je pourrais me désintéressée de ce débat. Les statistiques ne me prédisent pas une longue vie, la retraite semble très incertaine dans mon projet de vie. J'aurais certainement cotisé pour d'autres personnes et j'ai peu de chances d'en profiter. Si en plus on repousse l'âge du départ à la retraite, j'ai encore moins de chance d'y arriver. Si je demande à bénéficier d'une invalidité si la vie ne s'en charge pas pour moi en récidivant, je pourrais partir un petit plus tôt mais cet âge me semble si lointain avec le cancer qui ne manquera pas de se rappeler un jour à lui. J'ai toujours l'espoir que je sois plus forte que tout le monde avec herceptine mais j'ai du mal à y croire. Terminer centenaire est inconcevable, déjà arriver à 50 ans serait merveilleux. Bien sûr que j'aimerais devenir une petite vieille et je ne me plaindrais jamais que vieillir est un fardeau, c'est un trésor sans prix. J'avais fait un billet "Mon regard sur la vieillesse". Les années en ALD devraient compter double pour les annuités du calcul de la retraite, elles nous font vieillir plus vite que n'importe qui, malgré nous, et écourtent notre vie mais personne n'en tient compte.

Alors un jour retraitée ?"
pile ou face ?

pileouface


Commentaires

  • Les personnes les plus privilégiées et les plus déconnectées de la réalité de la majorité des français ne comprennent effectivement pas ce mouvement social. Je te souhaite de vivre assez longtemps pour assister à la naissance d'un de tes petits enfants, le reste...

    Posté par Névrosia, vendredi 22 octobre 2010 à 12:47
  • le sens d'une vie ne se mesure pas à l'argent amassé, aux voyages faits au delà des mers, ni au boulot qu'on a exercé, il se mesure à l'amour qu'on a donné et qu'on a reçu. Tes amis un jour comme nous tous, toi compris ( si je te dis ! )baveront sur leurs vieux mentons ridés, tandis que leurs gamins se déchireront entre eux pour récupérer la maison de famille à Deauville...
    je te conseille ce site http://www.la-maison-du-cancer.com/ je le trouve très utile...

    Posté par isabelle B, vendredi 22 octobre 2010 à 15:29
  • J'ai pensé la même chose
    Merci de l'avoir exprimé pour nous toutes.
    Bisous

    Posté par Tili, vendredi 22 octobre 2010 à 15:30
  • méthode coué !

    J'ai peur de ne pas y arriver.
    Mais j'ose croire que c'est possible.
    J'applique la Méthode Coué !!!

    Posté par missmaryflo, vendredi 22 octobre 2010 à 18:27
  • manifs

    Moi aussi, je suis un peu génée par les manifs, moins que toi qui est en plein dedans, je n'ose pas trop traverser le pont. En ce moment je suis partie à la campagne.

    Moi aussi je les soutiens.

    Je ne suis pas une nantie, j'ai un appartement confortable et une maison de famille que l'on répare comme on peut. J'ai une retraite minable, que j'ai pu avoir à 60 ans grace à l'incapacité au travail.

    Mon mari a 65 ans depuis septembre et est en retraite depuis 5 ans, ça lui a permis de m'aider pendant ma maladie mais la retraite financièrement ce n'est pas la paye.

    Je pense que la durée de vie ne va pas continuer à augmenter pour la majorité des personnes, mon espérance de vie n'est certainement pas très longue.

    La vie au travail des parents et des grands parents des jeunes lycéens n'est pas rose, la lutte est forte en entreprise et l'espoir d'une vie meilleure pour ces jeunes n'est pas au rendez-vous.

    Merci pour avoir écrit cet article!

    Bisous

    Posté par yvonne, agsaka,, dimanche 24 octobre 2010 à 19:19
  • manifs

    Les manifs me gènent un peu, moins que toi qui est en plein dedans, je n'ose pas trop traverser le pont .

    En ce moment je suis partie à la campagne.

    Je les soutiens également et j‘évite d‘en parler pour ne pas m‘énerver..

    Je ne suis pas une nantie mais je ne suis pas à plaindre, j'ai un appartement confortable à 1/4 d’heures à pieds de la place Bellecour et une maison de famille que l'on répare comme l’on peut. J'ai une retraite minable, que j'ai pu avoir à 60 ans grace à l'incapacité au travail.

    Mon mari a 65 ans depuis septembre et est en retraite depuis 5 ans, ça lui a permis de m'aider pendant ma maladie mais la retraite financièrement ce n'est pas la paye.
    Lorsqu’il a pris sa retraite il en avait marre de son travail, principalement de l’ambiance qui s’était dégradée et qui lui pourrissait la vie.

    Je pense que la durée de vie ne va pas continuer à augmenter pour la majorité des personnes, trop de stress, mon espérance de vie n'est certainement pas très longue.

    La vie des parents et des grands parents des jeunes lycéens n'est pas rose, la lutte est forte en entreprise, on leur demande toujours plus, partir au Golf, en Irak, en Inde etc... C’est pour leur travail, ce n’est pas pour visiter avec les risques que ça comportent et il faut être opérationnel le lendemain au travail.

    Je ne parle même pas de ceux dont les parents n’ont rien, quel avenir pour eux ?
    Comment les jeunes pourraient ils avoir de l’espoir en l’avenir et comment ne pas être révolté ?

    Merci d'avoir écrit cet article!

    Bisous

    Posté par yvonne, agsaka,, dimanche 24 octobre 2010 à 19:46

Poster un commentaire