La Gniaque

Survivante d'un cancer du sein Her2 métastasé au foie en 2006, en rémission jusqu'en 2015 avec des chimios à vie. Je cherche à transmettre de l'espoir à travers mon expérience. Cliquez sur l'image, à gauche.

jeudi 10 mars 2011

Dans mes pas

J'avais disparu quelques jours de la blogosphere. Je viens de passer 10 jours dans mes montagnes à profiter des joies de la glisse avec un temps magnifique, idéal pour refaire le plein d'énergie. J'en avais grand besoin.
Le matin, j'étais plus studieuse, j'avais emmené mon ordi portable et j'écrivais. J'ai ainsi pu rédiger mon article pour le Flash'Blog. Ecrire n'est jamais vécu comme une contrainte ou une perte de temps, c'est vraiment un plaisir, un partage. Dommage que je ne dispose pas de davantage de temps pour m'y consacrer autant que j'aimerais, d'autant que j'ai un autre projet sous le coude et que ça n'avance pas aussi vite que je le souhaiterais par manque de disponibilité mais je vous en reparlerai lorsque nous arriverons à le mener à son terme, "nous" car c'est encore un travail d'équipe.

Merci à tous d'avoir contribuer à faire de ce projet une belle réussite. Nous avons été très heureuses toutes les cinq du succès remporté par ce Flash'Blog. Notre objectif de faire parler du cancer du sein à l'occasion de la journée de la femme, de changer la perception que les gens peuvent avoir des femmes atteintes par ce fléau est atteint. Il est encore accessible quelques jours pour permettre à un plus grand nombre de nous lire.

Pendant que j'écrivais, mes filles n'étaient pas très loin et s'intéressaient à ce que je faisais, surtout l'aînée J. 9 ans. Elle voulait savoir où j'en étais, si mon article avait été intégré dans le Flash'Blog, si ceux des autres participantes l'avaient été. Je ne souhaite pas qu'elle lise mon blog ou des articles sur le cancer, elle a bien assez sa dose cancer avec moi mais son intérêt me faisait plaisir.
Elle s'est alors assise dès que la place était libre en face de mon ordinateur et voulait elle aussi écrire mais elle était bien désemparée, elle ne savait pas quoi écrire. Je lui ai suggéré un journal intime, elle ne voulait pas qu'on puisse le lire, un mot de passe comme protection ne lui convenait pas. Elle a cherché et puis elle s'est lancée. Sous word, elle s'est mise à écrire des poèmes. Elle tenait à faire des rimes. Une fois terminés, elle les mettait en forme avec de la couleur, des changements de police.
J'ai trouvé ça très amusant de la regarder absorbée par sa tâche, puisant dans son imagination et dans son vocabulaire pour élaborer des poèmes qui lui plaisaient. Elle voulait même que je les mette sur facebook... Je crois que je lui ai refilé le virus.
J'ai vraiment eu le sentiment que j'étais son modèle. Si je n'écrivais pas, je ne pense pas qu'elle aurait eu l'idée de se lancer dans ces réalisations. Elle a dû ressentir le plaisir que je retirais de cette activité. C'est ce qui a dû lui donner envie d'écrire pour voir si elle allait elle aussi connaître cette satisfaction, l'apréhender.
Est-ce qu'elle va continuer ? aura t'elle un blog elle aussi un jour ? et sa petite soeur ?
Je l'espère mais surtout qu'il ne parle jamais de cancer ou si peu...

Les_blog2

Aujourd'hui j'ai droit à ma perfusion d'herceptine, une dose de potion magique comme je ne suis malheureusement pas tombée dedans quand j'étais petite, et je file en direction de notre petit coin de paradis montagnard retrouver mon mari et mes filles, Florence et les siens. C'est ce qui est le plus lourd à vivre, ces retours de vacances toujours accompagnés d'une perfusion. Forcément puisque mes vacances sont organisées autour de ces dates. Florence aura une semaine de répit à son retour en Bretagne avant d'en reprendre une petite dose...

Posté par IsabelleDeLyon à 08:14 - Cancer : mes proches - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

Commentaires

    Bravo

    bravo pour ton article dans le flashblog.
    Tout y est, le désir de retravailler parce qu'on a envie de reprendre un semblant de vie comme avant, mais en même temps, rien n'est plus pareil, le regard des autres, + ou - empathique, la difficulté de concentration au début, la crainte de ne pas être à la hauteur, puis le réconfort d'y parvenir, mais aussi pour toi la mise au placard, et enfin une réorientation professionnelle qui t'a permis de rebondir.
    Une fois de plus, tu montres que C'EST POSSIBLE !
    Tu dis que tu veux donner un sens à ta maladie, pas de doute !
    j'aime beaucoup aussi ton illustration sur les blogs
    Ca me fait penser que ma fille de 14 ans vient d'en créer un, qui justement ne parle pas d'elle, mais des autres !
    (peut-être en fait-elle un plus perso, mais alors la maman est persona non grata...)

    Posté par Mélilotus, jeudi 10 mars 2011 à 08:51
  • L'amour des mots, des livres, de l'écriture vient aux enfants en voyant vivre cet amour chez leurs proches! C'est valable aussi pour la cuisine, le bricolage et pour l'amour en général...

    Posté par Anne, vendredi 11 mars 2011 à 06:40
  • Bonjour Isabelle,
    je partage avec toi cette belle expérience du flash'blog. Partager nos pensées, et surtout les coucher, les aligner, et les retrouver. J'y ai aussi trouvé des pensées tout optimistes, et des mots précieux à dire à ma fille.
    J'ai toujours craint qu'elle se croit responsable de mon cancer qui est né avec elle.
    Et pour la première fois depuis 20 ans, j'ai trouvé ma réponse, et lui ai transmis : "ma chérie, je t'ai donné la vie, et Toi, tu m'as donné vie". Un moment très émouvant pour toutes les 2.
    Et une relation mère fille très enrichie finalement de ce foutu cancer.
    Notre vécu particulier donne une autre vue sur la vie. Enfin, me semble-t-il.

    En tout cas je comprends ton plaisir de découvrir cette envie de J. avec créativité !

    Posté par Brume d'A, vendredi 11 mars 2011 à 08:38
  • Je passais prendre de tes nouvelles Isabelle et je suis heureuse de voir que tu écris toujours avec autant de ferveur et de sincérité.J'aime beaucoup lorsque tu parle de tes montagnes ,la montagne magique est semble -t-il ce qui préserve ta foi en demain et surtout ce moral dont nous savons toutes qu'il est tellement important pour continuer la route lorsque nous n'avons plus d'ailes ...
    Tes filles grandissent et c'est là le miracle de ton odyssée si je puis dire , l'Amour est un miracle et celui que tu leur donnes bien évidemment te soulève de terre et te porte .

    Il va donc y avoir une petite blogeuse de plus qui suivra les traces de sa Maman ,comme tu dois être heureuse et étonnée peut-être par cette capacité de transcender et de s'identifier à ce joli modèle qu'est cette Maman .Ce lien va vous unir pour toujours et c'est une bonne chose.
    Voilà , je sais que tu continues ton chemin avec vaillance je t'envoie donc mes tendres pensées pour aujourd'hui ainsi que mon amitié.
    Joelleb612

    Posté par joelleb612, dimanche 13 mars 2011 à 17:22

Poster un commentaire