La Gniaque

Survivante d'un cancer du sein Her2 métastasé au foie en 2006, en rémission jusqu'en 2015 avec des chimios à vie. Je cherche à transmettre de l'espoir à travers mon expérience. Cliquez sur l'image, à gauche.

mardi 21 juin 2011

Une mosaïque de petits bonheurs

J'ai été opérée jeudi dernier. Depuis mon retour à mon domicile, je me repose, je me sens fatiguée physiquement mais j'ai décidé de mettre à profit ces jours de repos pour savourer à leur juste valeur tout un tas de petits instants de bonheur tout simplement en prenant mon temps, entourée de mes proches.

J'ai acheté "Narnia", j'aime bien le style Fantasy. J'ai préféré acquérir un énorme pavé contenant tous les chapitres plutôt que plusieurs volumes. Comme il n'est pas facilement transportable dans les transports en commun au risque de s'abîmer trop rapidement, je profite de rester chez moi cette semaine pour me plonger dedans et rien que de savoir que je peux le lire aussi souvent que j'en ai envie me procure un très grand plaisir. Je ne suis pas certaine d'arriver à le terminer d'ici la fin de la semaine mais j'apprécie d'avoir du temps et d'en disposer comme je l'entends.

En faisant du tri dans mes DVD, je suis tombée sur des boîtiers contenant des DVD sans aucune inscription. J'ignorais totalement ce qui se trouvait dessus, ni s'il y avait réellement quelque chose dessus. Samedi, j'ai décidé de visionner ces DVD et je n'ai pas été déçue, bien au contraire. Il s'agit de très vieilles vidéos de ma famille que j'avais fait mettre sur DVD voici quelques années et que j'avais remisés dans un coin ainsi que d'autres films pris avec le camescope de mes parents alors que les cassettes commençaient à s'altérer.

J'ai pu revoir des scènes de ma vie alors que j'étais encore avec mes parents. C'était tellement bon de revivre ces instants de bonheur vécus en commun avec mon père, ma mère, mes deux frères et ma soeur. Ils sont peu nombreux mais ils ont une valeur inestimable. Mon père est décédé depuis 10 ans, entendre son rire est un cadeau magique.

J'ai pu revoir le mariage de mon amie d'enfance, des lieux de mon enfance lié à des moments très heureux, des anniversaires, des communions, des repas de famille, nos fiançailles à l'Ile Maurice, notre mariage en France, notre "second" mariage à l'Ile Maurice pour revivre ces instants magiques avec tous ceux qui n'avaient pu faire le voyage en France. Et puis je suis tombée sur ma petite puce J., l'aînée de mes filles alors qu'elle fêtait son premier anniversaire puis son deuxième anniversaire. Comme c'était bon de revivre tous ces moments si chargés émotionnellement.

Tant que j'y étais, j'ai enchaîné avec mes cassettes vidéos filmées avec notre camescope. Je ne les avais jamais revues pour différentes raisons dont notamment la crainte de revivre émotionnellement ces moments suivant l'annonce de mon cancer. Effectivement, en parallèle des scènes où mes filles sont les actrices principales, je n'ai pu m'empêcher de revivre au fond de moi ce qui m'habitait au moment où j'étais derrière le camescope en train de les filmer, avec cette frayeur de mourir trop vite qui ne me quittait pas après le diagnostic du cancer.

De voir mes filles si jeunes et de savoir combien j'étais désemparée à l'idée de mourir trop tôt, m'a fait encore davantage prendre conscience de cette chance immense que j'ai de pouvoir vivre et profiter de ce bonheur d'être leur maman et d'être toujours là à leurs côtés. Elles ont tellement changé, elles ont tellement grandi. Comme c'est bon de revoir toutes ces étapes de leur vie d'enfant, comme je les aime, comme je suis fière d'elles. Je n'ai pas encore terminé mon visionnage, tout un tas de cassettes m'attendent mais mes filles veulent les regarder avec moi. Nous prenons beaucoup de plaisir à revivre tous ces moments qui finalement étaient avant tout du bonheur d'être ensemble.

Je vais tout faire mettre sur DVD et surtout je vais recommencer à filmer. J'avais un peu abandonné mon camescope au profit de mon appareil photo. Il permet aussi de filmer mais ce ne sont que des petits films courts que j'ai réalisés depuis deux ans. Ce qui est amusant, c'est que mes filles ont le même ressenti, elles insistent pour que je les filme à nouveau et me demandent quand je m'y mets...

J'avais anticipé mon hospitalisation et j'avais congelé pas mal de plats pour me permettre de me reposer davantage à mon retour. Je me suis offert le plaisir d'une ballade au marché samedi matin avec ma soeur et ma plus jeune fille puisque J, mon autre fille, était partie en week-end avec sa meilleur amie. Nous avons acheté plein de cerises de différentes variétés, c'est l'un de mes fruits préférés. J'ai profité de ce temps et d'être un peu plus en forme dimanche pour faire un clafoutis avec ma petite puce E. J'aime faire la cuisine mais à condition de pouvoir prendre mon temps. Encore un petit plaisir que j'ai apprécié, sans parler de la dégustation qui a suivi...

Dimanche matin puisque nous n'étions que trois, mon mari, ma petite dernière E. et moi, nous sommes allés nous faire un ciné tous les trois. Encore un petit bonheur...

Hier, lundi, j'avais prévu d'aller faire quelques emplettes, je suis tombée sur ma copine et nous nous sommes retrouvées chez une autre copine à prendre toutes les trois un bon café italien à papoter de tout et de rien. Encore un petit bonheur...

Ce matin j'ai déposé mes filles à l'école sous un temps magnifique digne de ce premier jour d'été, j'ai pris mon temps pour regarder les classes quitter une à une la cour, admirant ma fille aînée J. comme toutes les mamans du monde aiment à le faire.

Chaque journée qui passe ne demande qu'à nous offrir tout un tas de petits moments de bonheurs, il suffit d'ouvrir son coeur et de prendre le temps de recevoir ces petits cadeaux qui égayent nos journées et embellissent notre vie.

Comme je suis heureuse d'être en vie, comme j'ai de la chance d'être une maman et une femme comblée. J'adore ce repos forcé qui me permet d'ouvrir encore plus grands mes yeux et mon coeur pour saisir tous ces petits morceaux de bonheur, une véritable mosaïque du bonheur.

coeur

Toutes ces mosaïques, ça me donne envie d'aller passer un week-end à Vallauris. C'est que ça commence à faire un peu trop de temps que je n'y ai pas mis les pieds et puis ça sera l'occasion de filmer et surtout de passer des moments prometteurs en plaisirs partagés.

bisous

 

Posté par IsabelleDeLyon à 11:24 - A parcourir : ma Pensine - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

Commentaires

    vivre

    Isabelle

    je suis heureuse que vous alliez bien
    profitez de chaque moment
    bon repos
    nallie

    Posté par nallie, mardi 21 juin 2011 à 13:13
  • Morceaux de vie/Short cuts

    J'aime ta façon de raconter ces instants de vie comme une musique avec des notes tantôt "hautes", tantôt "basses". Tu déroules comme un long film les fragments de toi, de vous. Ces fragments qui font un tout. Qui s'appellent bonheur. Et que tu vas continuer à nous raconter encore et encore. Longtemps. Très longtemps. Je t'embrasse.

    Posté par Jeanne Orient, mardi 21 juin 2011 à 16:59
  • jolis moments

    Oui, je te le souhaite aussi, c'est fou ce que le cancer nous enseigne à être plus et mieux conscients de son bonheur ... mais cela suffit, pas besoin de piqure de rappel

    Mais que fait cette vidéo d'abdos-fessiers dans ces jolies moments de bonheur simple?? ))))

    Bises suisses

    Posté par Isasuisse, mardi 21 juin 2011 à 17:34
  • Repose toi et prends le temps de savourer... Je suis très heureuse de te savoir en forme.

    Posté par Anne, jeudi 23 juin 2011 à 06:48
  • c excatement ce que je pensais cette après midi quand je me promenais ds ma petite ville de montceau les mines ou je vis depuis mon enfance (je connais beaucoup de monde...)prendre le temps d'admirer les choses, les gens, respirer, profiter du soleil et de tout ce qui ns entoure...
    le bonheur de ce savoir en vie, profiter profiter profiter demain est 1 autre jour gros bisous MIMI

    Posté par mimi71, jeudi 23 juin 2011 à 22:48
  • Apprécier la vie

    Bonjour Isabelle, tout comme toi je profite de tous les petits moments de la vie et j'apprécie chacun d'eux. J'aime ta façon de les raconter, c'est rafraîchissant. Continue ainsi tu es un espoir pour plusieurs femmes.
    France

    Posté par france, mardi 28 juin 2011 à 17:55

Poster un commentaire