La Gniaque

Survivante d'un cancer du sein Her2 métastasé au foie en 2006, en rémission jusqu'en 2015 avec des chimios à vie. Je cherche à transmettre de l'espoir à travers mon expérience. Cliquez sur l'image, à gauche.

samedi 4 février 2012

D'un papillon à une étoile, une magnifique histoire

J'avais envie de vous parler de générosité, de solidarité en ces temps moroses de crise.

Ils sont anonymes et pourtant admirables. Ils ont fait ce que leurs coeurs leur dictaient tout naturellement. Les 180 salariés de l'usine Badoît de la Loire, à St Galmier, ont offert anonymement leurs RTT à leur collègue, Christophe Germain avec la compréhension de la direction.
Ces 170 jours de congés ont permis à cet homme, de rester sans perte de salaire, aux côtés de son petit garçon, Mathys, atteint d'un cancer du foie.

Son diagnostic est tombé le 29 février 2008, Mathys a 9 ans. Il a pu bénéficier d'une chimio, d'une transplantation hépatique mais hélas, il rechute et décède le 31 décembre 2009. Ce combat aura duré un peu moins de deux ans et pour ses parents, impensable de ne pas être auprès de lui pour l'accompagner.

Sa mère, Lydie, a demandé à bénéficier d'un accompagnement d'enfant malade. Elle peut ainsi s'absenter 100 jours sur 3 ans mais elle ne touche plus que 30€ à chaque journée passée auprès de son fils. Au bout d'un mois, son revenu est divisé par 4. Les soucis financiers s'ajoutent au reste.

Le médecin conseil de la CPAM refuse de prolonger l'arrêt maladie de Christophe qu'il avait pris pour accompagner son fils à Paris pour une transplantation de foie. Il l'oblige à reprendre son travail en juin 2009 : "C'est votre fils qui est malade, vous, vous allez bien, vous reprenez le boulot". Il reprend son poste, ça fait 23 ans qu'il travaille dans cette entreprise. Il ne veut pas tricher et se faire arrêter pour dépression. Ses collègues veulent l'aider, Christophe leur répond que ce qu'il lui faut, c'est du temps. C'est ce qui déclenche leur mobilisation. En accord avec la direction, ils mettent en place une cagnotte que chacun peut alimenter en RTT, congé payé ou heure supplémentaire. Le code du travail ne prévoyait pas un tel transfert de congés et pourtant l'entreprise accepte que ses salariés travaillent à la place de leur collègue. Elle laisse Christophe organiser son temps de travail.

Cette solidarité a aidé cette famille à traverser cette terrible épreuve en permettant une hospitalisation à domicile pour les derniers mois de vie de Mathys, il ne voulait plus retourner à l'hôpital. Christophe a pu être avec son fils tous ses derniers instants.

Ces super collègues aux grands coeurs ont reçu le Trophée de la réussite 2011 dans la catégorie "Vivre ensemble" organisé par La Tribune-Le Progrès, en récompense à ce geste extraordinaire de solidarité et de générosité.

Pour éviter cette double peine infligée aux proches d'une personne atteinte d'un cancer, Christophe et sa femme Lydie, ont créé une association "D'un papillon à une étoile" qui a déjà pu aider une vingtaine de familles. Ils sont aussi montés au créneau pour que la loi prévoit un tel congé.

mathys
http://www.dunpapillonauneetoile.fr/

Le député Paul Salen, touché par cette histoire, a établi une proposition de loi.
Elle pose comme condition, pour la protection des salariés, l'anonymat, le volontariat et l'accord de l'entreprise. Le texte adopté le 18 janvier 2012 par la commission des Affaires Sociales, inclut tous les jours de repos, RTT, jours de récupération, vacances. Un certificat médical attestant de la gravité de la maladie et de la nécessité d'une présence auprès d'un enfant gravement malade est exigé pour que fonctionne le dispositif qui devrait s'appliquer aussi à la Fonction Publique.
Le texte fixe un minimum incompressible de 24 jours ouvrables de congé annuel qui ne peuvent être cédés, "un salarié peut, sur sa demande et en accord avec l'employeur, renoncer anonymement à tout ou partie de ses jours de repos non pris (...) au bénéfice d'un autre salarié de l'entreprise qui assume la charge d'un enfant âgé de moins de 20 ans atteint d'une maladie, d'un handicap ou victime d'un accident d'une particulière gravité rendant indispensable une présence soutenue et des soins contraignants" précise la proposition de loi.
Elle n'est pas prévue pour accompagner un adulte. L'âge de la personne pouvant être aidée a été limitée par les recommandations des médecins, notamment le professeur Jean-Louis Stephan du CHU de Saint-Etienne. "Seuls les enfants ont besoin d'un accompagnement affectif toute la journée. Pour un adulte, trois ou quatre heures de présence affective, cela suffit" détaille le député.
Pourtant un tel geste de solidarité du même type a pu être observé, en avril 2011, en faveur d'une salariée dont le mari souffrait d'un lymphome.

Cette proposition de loi a été votée le 25 janvier 2012 en première lecture à l'Assemblée Nationale. Elle devra être votée au Sénat en mars et pourrait être définitivement applicable dès la mi-mars sous l'appelation "Loi Mathys". 1500 familles seraient en attente d'une telle mesure.


Commentaires

    Bonsoir Isabelle! une bien belle histoire cela ressource de si belles personnes.. je lie ton article chez les victorieuses dans la rubrique "beauté des hommes".. le travail de député est de favoriser l'humanité . Merci Isabelle de nous rappeler cela. Marielea

    Posté par Marielea, samedi 4 février 2012 à 20:38
  • certaines lois sont absurdes , mais celle - ci est vraiment offrir un merveilleux cadeau !! car être parents et ne pouvoir aider son enfant , est un crève coeur . félicitations pour une fois- j'en parle en connaissance de cause , mon neveu ayant été dans le coma 1 mois 1/2 aprés une rupture d'anévrisme - ce sont les vacances de ma soeur et mon beau frère qui sont passées pour être auprés de lui - ensuite des arrêts de travail chacun leur tour sur 2 mois -et il est resté 4 mois à l'hôpital en rééducation aprés être sorti du coma ,, 3 ans aprés il est toujours handicapé -
    à bientôt; bon dimanche

    Posté par Eve, dimanche 5 février 2012 à 11:59
  • Je suis désolée, mais si je trouve l'initiative pleine de générosité de ces employés très belle je suis plutôt de cet avis là !
    http://loucauter.eklablog.fr/don-de-rtt-beau-modele-social-a37792420

    Posté par Névrosia, lundi 6 février 2012 à 05:02
  • bravo mais ...

    Très belle histoire ..... Bravo et belle leçon. par contre, ne comptez pas sur l'état !!! chaque politique se protège personnelemment alors le reste : on se bat comme on peut.

    Posté par vaudou, lundi 6 février 2012 à 12:18
  • L'histoire est émouvante mais la conclusion d'avoir légiféré là dessus me gêne profondément car c'est détourner l'attention des vrais solutions.
    La justice sociale aurait été de réclamer un droit à un congé "enfant gravement malade" suffisant et pris en charge par l'état...

    Posté par Tili, lundi 6 février 2012 à 19:50
  • Comme notre Etat ne fait pas vraiment dans le social ces derniers temps, je suis très heureuse que cette loi existe. C'est comme pour les Restos du coeur, je ne trouve pas ça normal qu'un pays riche comme la France ne puisse pas nourrir décemment tous ses habitants et qu'il se repose sur la solidarité pour un besoin vital mais heureusement que cette association existe.
    En ces temps où l'individualisme prime, je suis touchée de voir que la solidarité fonctionne encore et peut même pallier des manquements de l'Etat.
    Et puis surtout heureuse que cette loi porte le nom de ce petit ange mort beaucoup trop tôt.

    Posté par IsabelleDeLyon, lundi 6 février 2012 à 21:41
  • formidable comme la générosité fait évoluer la loi... qui devrait pourtant prévoir de pourvoir à ce genre de situation....

    Posté par laurence, lundi 20 février 2012 à 09:20
  • Réaction loi Mathys

    Bonjour , nous sommes directement concernés en tant que parents et à tout prendre , il est préférable de compter sur la générosité des gens que sur celle de l'état qui lui sera toujours moins généreux de toute façon .La ,la loi est simple et applicable rapidement. Cela aidera énormément de parents . Il faut savoir que c'est usantde se déplacer chaque jour avec toute cette souffrance physique pour l'enfant malade et mentale pour les parents .

    Posté par Renard 92, lundi 5 mars 2012 à 23:40
  • URGENT

    Si certains d'entre vous ont des connaissances dans les hautes sphères politique, il serait bien de nous aider . Cette loi doit être adoptée au sénat mi-mars (en principe ) Il semble que cela sera reporté en juin à cause des élections, malheureusement la maladie n'attend pas les lois ou les élections donc des centaines de personnes n'auront pas l'occasion d'accompagner leurs enfants .le texte est court , fait deux pages et le vote prendra 10 minutes car rien ne sera à changer ou a discuter ...... Devons nous pénaliser ces familles pour 10 minutes ou simplement parce qu'il y a des élections ?? De grace si vous en avez le pouvoir faites quelque chose pour qu'elle passe mi-mars . Merci à tous ceux qui auront une action bénéfique ou simplement à ceux qui tenterons de faire avancer les choses.

    Posté par renard92, mercredi 7 mars 2012 à 15:25

Poster un commentaire