La Gniaque

Survivante d'un cancer du sein Her2 métastasé au foie en 2006, en rémission jusqu'en 2015 avec des chimios à vie. Je cherche à transmettre de l'espoir à travers mon expérience. Cliquez sur l'image, à gauche.

vendredi 15 juin 2012

La vie continue avec la fatigue comme fidèle compagne

Merci pour tous vos petits mots. Je vais très bien, trop bien certainement pour délaisser mon blog de la sorte ainsi que vous, amis lecteurs. Je n'éprouvais même pas la nécessité de venir écrire alors que d'habitude j'ai besoin de venir poster régulièrement. Peut-être que ces derniers temps j'avais réussi à mettre vraiment le cancer en veille.

J'ai pris mes rendez-vous médicaux pour la rentrée, notamment la mammographie de contrôle. Je n'avais aucune envie de planifier la rentrée du cancer alors que je terminais de programmer nos vacances d'été. Au lieu d'écrire sur ce blog, je préférais consacrer mon temps libre à ma famille et à des activités qui n'avaient rien à voir avec le cancer.

En fait je dois composer mon temps avec une compagne indésirable mais omniprésente : la fatigue. Elle va, elle vient, plus ou moins présente mais toujours là. Ça fait maintenant 6 ans que je vie avec des perfusions d'heceptine. Mon corps en est imbibé en permanence. Pour supporter ces perfusions et continuer à vivre activement, je n'ai qu'une seule solution, ne jamais me laisser envahir par la fatigue. Je tente d'arriver au jour de la chimio, sans arriéré de sommeil et le plus en forme possible pour récupérer le plus rapidement possible et arriver à fournir l'énergie nécessaire à mes journées bien remplies, boulot, enfants...

Pour atteindre cet objectif de relative forme, je dois absolument respecter mon temps de sommeil. Dès que j'écourte une nuit, je mets beaucoup trop de temps à rattraper cet écart. Si je ne solde pas rapidement mon débit de sommeil, je tombe malade et je mets encore plus de temps à retrouver la forme. Aussi, je DOIS dormir à 22H, tous les soirs, pour me lever à 6H, tous les matins, sauf le week-end. Si je fais une incartade, je dois réparer ce méfait sous peine d'en payer le prix fort.

Ce qui fait qu'en tant que grosse dormeuse, mes soirées sont finalement assez courtes et je dispose de peu de temps à moi.

Pour ceux qui ne me suivent pas sur facebook, je vous mets cette jolie photo avec cette légende si vraie.

cicatrice

Ah et puis je viens de voir le film, Neverland avec le si craquant Johnny Depp et je ne peux que vous le conseiller, c'est une petite merveille.

Posté par IsabelleDeLyon à 21:57 - A parcourir : ma Pensine - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Commentaires

    Merci de ces nouvelles.
    Je comprends ton besoin de respecter tes rythmes et chapeau d'y arriver.
    un gros bisou et plein de chaudoudoux

    Posté par halize, vendredi 15 juin 2012 à 22:08
  • La fatigue

    Bonjour Isa,

    Je suis heureuse de te lire. Je constate que tout comme moi tu vis de grands épisodes de fatigue si tu ne respectes pas ton horaire, il en est de même pour moi et cette fatigue me rend parfois déprimée. Je ne me sens pas bien si je suis trop fatiguée et c'est la raison du pourquoi tu ne me vois pas trop sur ton blog ainsi que sur Facebook. Je n'ai plus autant le goût d'écrire ces derniers temps et je préfère consacrer mes journées à ce que je dois faire, à profiter de la belle température et le soir venu à me reposer en regardant un bon film. Le hic c'est que je ne peux jamais terminer le film, je roupille dessus et j'ai tout perdu l'histoire lol.

    Je te souhaite de récupérer lorsque tute sens si fatiguée et de continuer comme tu le fais si bien, garder toujours espoir et de profiter de la vie à chaque instant. Bonne vacances estivales à toi et ta petite famille. Gros bisous

    Posté par France, vendredi 15 juin 2012 à 22:15
  • Je suis soulagée...Tu as raison, l'important est de vivre à ton rythme, de respecter les besoins de ton corps, d'essayer d'oublier la maladie...enfin de la mettre entre parenthèses...Je te souhaite de très bonnes vacances en famille!!!!
    amitiés, Biquette

    Posté par Biquette, samedi 16 juin 2012 à 11:15
  • Super, profites, il n'y a que ça de vrai

    Posté par Tili, samedi 16 juin 2012 à 11:53
  • Bonjour. Je suis nouvelle sur la "blogosphère" et j'ai beaucoup de plaisir a vous lire. J'ai terminé mes traitements fin 2011 et j'ai décidé de faire un blog sur l'après cancer "l'encre rose" il y a quelques semaines; J'essaye de gérer mon temps entre les enfants et les rendez vous médicaux qui sont encore très présents. La fatigue gagne vite du terrain et comme vous j'essaye de m'imposer d'aller me coucher au plus tard a 23h pour me lever a 7.

    Posté par Valérie, samedi 16 juin 2012 à 18:33
  • Courage

    Merci pour ces beaux messages. Je profite egalement des moments à moi pour me reposer, et de la douceur du printemps pour me ressourcer dans mon jardin. La fatigue ve et vient, sournoise mais implacable.
    Bon courage

    Posté par Iris83, samedi 16 juin 2012 à 22:30
  • fatigue

    Bonsoir,
    Je connais cette fatigue insidieuse, sournoise qui me prend dès que j'ai le pied parterre le matin. J'ai lu que vous étiez sous herceptin et vous dîtes que c'est une chimio, non, c'est un anticorps. Je l'ai eu aussi (je ne les compte plus)et l'avantage, c'est qu'il y a très peu d'effets secondaires hormis cette fatigue (ce qui, je l'avoue est déjà suffisant=. Par contre, les chimios, j'en ai déjà eu au moins une cinquantaine, et ce n'est pas terminé puiqu'après avoir tué la mère, celle-ci m'a laissé sa progéniture aux os d'où taxol/herceptin qui a stabilisé les métas au bassin mais 3 nouvelles sur la colonne donc arrêt taxol/herceptin pour xeloda/tyverb (anticorps pour les her +++) et là, c'est fatigue, purpura, saignements des dents, du nez et pour couronner le tout, phlébite d'où injection d'anticoagulants 6 mois. Et habitant un appartement non insonorisé, je peux vous dire que la fatigue, j'ai énormément de mal à la gérer car avec des voisins sans foi ni loi surtout irrespectueux.

    Posté par joyce94, lundi 18 juin 2012 à 18:08

Poster un commentaire