La Gniaque

Survivante d'un cancer du sein Her2 métastasé au foie en 2006, en rémission jusqu'en 2015 avec des chimios à vie. Je cherche à transmettre de l'espoir à travers mon expérience. Cliquez sur l'image, à gauche.

mardi 24 avril 2012

Un quinquennat, 5 ans, une éternité

Dimanche, je suis allée faire mon devoir civique comme la majorité des français. Mes deux filles m'ont accompagnée, elles ont 7 et 10 ans. Je leur ai expliqué que le président est élu pour 5 ans. La prochaine fois, elles auront 12 et 15 ans, elles seront encore trop jeunes pour voter. En énonçant leurs âges aux prochaines élections présidentielles, 12 et 15 ans, je n'ai pu m'empêcher de penser à mon cancer. Depuis le diagnostic, ma plus grande crainte est de ne pas les voir grandir. Que j'aimerais être à leurs côtés à leurs 12 et... [Lire la suite]
Posté par IsabelleDeLyon à 21:10 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

mercredi 20 avril 2011

Une semaine de grâce

Depuis 5 ans, j'ai des perfusions, elles sont à vie. La première année, c'était pratiquement toutes les semaines et depuis un peu plus de 4 ans, herceptine revient toutes les trois semaines. C'est contraignant, c'est certain, mais c'est ce qui me maintient en vie aussi je l'accepte sans rechigner et puis j'ai l'immense chance de les avoir à domicile depuis 2 ans.Il est bien évident que je préférerais une vie sans perfusion, sans matériel médical à mon domicile. J'ai un arbre à perfusion pour accrocher les poches de chimio. Ce n'est... [Lire la suite]
Posté par IsabelleDeLyon à 08:21 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
jeudi 14 avril 2011

Pas de cancer dans mon sein : 5 ans de survie

Début de l'histoire : Il est passé par ici, il repassera par là... L'homme qui tire plus vite que son ombre Cette semaine, je suis à peu près arrivée à mettre en sourdine cette attente de résultats. Je me suis vraiment consacrée, comme je le fais toujours mais là encore davantage, à mon quotidien, à me plonger le plus possible dans le présent sans penser au lendemain angoissant. C'est que l'enjeu était de taille. Soit je pouvais continuer cette vie que je me suis construite depuis le cancer en y consacrant beaucoup d'effort pour... [Lire la suite]