La Gniaque

Survivante d'un cancer du sein Her2 métastasé au foie en 2006, en rémission jusqu'en 2015 avec des chimios à vie. Je cherche à transmettre de l'espoir à travers mon expérience. Cliquez sur l'image, à gauche.

mardi 28 juin 2011

Chaude reprise

J'ai passé ma semaine d'arrêt à me reposer. Je n'étais pas aussi fatiguée que pour les lipomodelages mais ces quelques jours de repos n'étaient pas de trop.

En enlevant les pansements, j'ai eu une bonne surprise. Ma gynéco ne s'est pas attaquée à la cicatrice la plus éloignée du mamelon comme je le croyais mais au contraire, elle a refait l'autre cicatrice, celle autour de l'auréole du sein, beaucoup plus courte. Mon sein est pratiquement identique à ce qu'il était avant l'opération. Il n'y a pas de frein, de pli, par contre le mamelon est légèrement dévié. Je revois le chirurgien réparateur en octobre. Je verrai avec lui si on peut faire quelque chose. Et puis je n'ai pas du tout mal. Je n'ai dû porter mes soutiens-gorge de sport qu'une seule semaine. J'ai encore des points, les fils ne sont pas tombés mais ça ne va pas tarder.

Pendant cette semaine, j'ai dû me lancer dans une petite bataille contre les poux. Ma plus jeune fille E. se frottait un peu trop souvent le cuir chevelu depuis quelques jours. Un panneau avait ressurgi à l'école "Les poux sont de retour". Je n'avais été confrontée qu'une seule fois à une bataille contre ces parasites alors que je n'avais plus un seul cheveu sur le crâne. Je ne risquais rien à l'époque.
J'ai fait le super traitement de choc "anti poux, anti lentes" à mes deux filles. Mon mari était persuadé que je m'escrimais en vain, qu'il n'y avait pas de poux. Il a finalement totalement changé d'avis et est un peu tombé dans l'excès inverse, persuadé d'avoir des poux qui lui couraient sur la tête dès qu'il se réveillait, colonisait ses sourcils...
Finalement, il semblerait que seule la plus jeune en avait. J'en ai vu deux, morts, partir dans l'eau de rinçage, berk... Je n'arrive jamais à les voir dans les cheveux, trop rapides pour moi.
Le seul inconvénient est que j'ai dû changer les draps, les serviettes, laver tout à 60°. Je m'en serais bien passée pendant mon arrêt maladie.
Mon mari a enchaîné plusieurs traitements, je le retrouvais, matin et soir, dans la salle de bain, armé de son peigne anti-poux, anti-lentes, avec toutes sortes de produits sur la tête. Le summum a été atteint dans sa psychose des poux lorsqu'il a mangé des gousses d'ail crues pour soit-disant les faire fuire. Déjà que les shampoings anti-poux puent, mais là, avec son haleine un peu trop aillée à mon goût, j'étais servie.
Il a badigeonné nos deux filles et lui-même tous les jours d'huile essentielle de lavande (pas du lavandin), histoire d'avoir un véritable effet répulsif contre les poux. Le problème est que d'autres enfants se grattent énergiquement la tête à l'école. Il faudrait juste que ces bestioles sautent dans une autre tête que celles de mes filles d'ici les vacances. Si je pouvais éviter d'avoir un second round contre les poux...
La seule bonne nouvelle est qu'il semblerait qu'herceptine ait aussi une action répulsive anti-poux. Mon sang n'a pas l'air de les attirer du tout. Je n'aurais vraiment pas aimé dormir avec ce super produit sur la tête...

J'ai repris le travail hier matin. Je me sentais encore un peu fatiguée mais je redoutais tellement la chaleur qui était prévue pour cette journée ainsi qu'aujourd'hui.
Nous n'avons pas de clim au boulot, aucun voilage, uniquement des stores extérieurs en métal. Depuis la mauvaise gestion de la canicule, nous disposons d'une fontaine d'eau par étage, nous sommes bien une centaine à chaque niveau. Nous avons aussi eu un ventilateur par bureau. Le mien fait bien 40m2, nous sommes 5 dedans, inutile de vous dire qu'un ventilateur ne suffit pas pour une pièce de cette taille là. J'ai fait la demande d'un second ventilateur mais comme nous sommes en période d'économie perpétuelle, ce n'est pas gagné.
Hier, effectivement, j'ai eu beaucoup de mal à supporter cette soudaine vague de chaleur. Je me suis sentie très fatiguée, migraineuse, un vrai bonheur. J'aurais pu me faire arrêter mais déjà que je ne viens bosser que quelques jours ce mois-ci, j'ai préféré venir et tenir le coup.
Hier soir je suis partie tôt, j'ai récupéré mes filles, une grosse glace pour nous trois et direction le cinéma, histoire de se rafraîchir.
Dès que la séance a commencé, j'avais envie de dormir, je piquais du nez, je déteste me sentir ainsi. Heureusement le film m'a tenue en éveil. A peine sortie, mes copines voulaient qu'on se fasse un apéro dînatoire, c'était au-dessus de mes forces, je voulais mon lit.
A 21H, je dormais profondément et seul le réveil m'a sortie de cet état.
Et aujourd'hui c'est reparti, chaleur suffocante dans les bureaux.

Je suis à nouveau en arrêt jusqu'à la fin de la semaine. Jeudi j'ai ma perfusion d'herceptine. Vendredi soir, mes filles sont en vacances et partent dès le samedi matin avec ma mère et mon beau-père pour deux semaines au bord de la mer.
Mon mari et moi allons nous retrouver tous les deux et nous avons même prévu de faire le pont du 14 juillet en amoureux. Mais d'ici-là, à nous les petits restos, les cinés et pas de repas à préparer même lorsque je n'aurais pas faim... J'ai quand même un bémol, mon rendez-vous la semaine prochaine avec ma gynéco, celle qui m'a opérée voici presque deux semaines. J'attends avec impatience le compte-rendu anapath des tissus prélevés sur mon sein.
En attendant, à moi la corvée de boucler les valises de mes filles...
Je vais profiter de leur absence pour alléger le contenu de leurs tiroirs débordants de jouets en tout genre et dont certains n'ont pas dû voir le jour depuis plus de deux ans... Et puis j'ai commencé à transformer la chambre de E., elle rentre en CP. On a déjà monté un bureau et je veux changer plein de meubles de place pour la réorganiser autrement.
Je suis tellement heureuse d'assister à cet évènement, sa première rentrée à l'école primaire. Sa grande soeur sera elle en CM2, seule année où elles seront dans la même cour.
Tous ces rangements, c'est un moyen détournée de m'occuper d'elles malgré leur absence. C'est qu'elles vont me manquer terriblement même si je vais apprécier de pouvoir ralentir le rythme.

Vivement les vacances pour se retrouver tous les quatre ensemble et prendre le temps d'en profiter.

ballade-provence

Posté par IsabelleDeLyon à 20:21 - Cancer : mes proches - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Commentaires

    un pou, un hibou, un genou.... tu connais les autres!

    Je suis de tt coeur, ayant connu moi-même la bataille.... et c'est pas pour frimer, mais ma fille, 12 ans à l'époque et de très longs cheveux, a eu .... 30 poux, si, tu as bien lu!
    Chez les brunettes, les poux se voient peu, les lentes bien, c'est le contraire chez les blondinettes, tu as donc les 2 cas de figure
    Les bestioles ne s'attaquent pas aux cheveux colorés, ça peut être un truc pour ton mari?! ça marche mieux que l'ail...

    Ce n'est pas systématique que tte la maisonnée en ait; j'y ai échappé à l'époque bien qu'ayant passé 4 h avec ma fille, penchée sur ses cheveux, et sans traitement Pouvais plus le sentir en fait!
    Idem pour ma mère, qui avait bcp aidé; mais banco pour le petit frère... bcp + facile ceci dit avec des cheveux courts (et + blonds: 2 poux

    Sans rire cette fois, ce qui fonctionne:
    - le vinaigre de rinçage qui décroche bien les lentes, avec le peigne bien sûr;
    - garder les cheveux attachés en prévention pour tes filles, pour limiter les sauts de tête à tête;
    - les petits conseils à donner: attention à l'échange des brosses, couvre-chefs mais aussi des casques à vélo ou de ski

    Tu sais, en Suisse, on a des "tantes à poux" qui passent ds les classes ah l'organisation helvète...

    C'était le quart d'heure pour te faire sourire, sinon, je suis heureuse de te sentir en forme et je viendrai lire de tes nouvelles, je croise les doigts.

    Posté par Isasuisse, mardi 28 juin 2011 à 23:29
  • Je te conseille également le produit Balépoux à base d'huile essentielle de lavande en préventif, j'en mets tous les jours.
    J'attends avec toi! Belles journées d'ici là!
    Bises.

    Posté par Mirontaine, mercredi 29 juin 2011 à 13:47
  • Rahhh! Les poux... C'est tout un poème! J'en attrape tous les ans avec mes petits élèves et j'ai un bon mètre de cheveux! Tu imagines le bazar! J'aime beau coup que tu ailles bien et cette photo des Mées que tu as choisis comme illustration à un goût de vacances avant les vacances!

    Posté par Anne, jeudi 30 juin 2011 à 07:24
  • Je vois que tout se passe bien, mis à part les poux..Comme on dit, c'est normal les poux dans les écoles...Ma fille est devenue fataliste...
    Hier, j'étais sur le blog d'une copinaute...Il a fallu que ses bouts de choux soient en vacances pour qu'ils aient des poux....J'ai connu ça....
    Souffler va tellement te faire du bien..

    Posté par juju, mardi 12 juillet 2011 à 23:36

Poster un commentaire