La Gniaque

Survivante d'un cancer du sein Her2 métastasé au foie en 2006, en rémission jusqu'en 2015 avec des chimios à vie. Je cherche à transmettre de l'espoir à travers mon expérience. Cliquez sur l'image, à gauche.

mercredi 9 juin 2010

Marqueurs

J'ai pu voir les résultats de mes marqueurs sur internet. Mon laboratoire met en ligne sous forme de fichier PDF chaque résultat d'analyses. Ainsi je garde une trace accessible de n'importe quel ordinateur de toutes mes prises de sang et je peux consulter les résultats sans avoir à retourner faire la queue pour les connaître. Mon oncologue les reçoit par fax, je n'ai pas à lui donner un exemplaire papier que je ne réclame au laboratoire qu'à ma prochaine prise de sang pour le classer dans mon épais classeur cancer.
Bref, mes marqueurs sont à 12, chiffre très très satisfaisant, dans la fourchette des résultats normaux. Rien que de connaître ce chiffre me rassure. En général, en cas de récidive, lorsque les marqueurs sont sensibles chez une personne, ce qui est mon cas, ils augmentent avant qu'on puisse déceler la moindre cellule cancéreuse dans le corps. Logiquement, mon scanner ne devrait rien révéler d'inquiétant.
Je suis forcément un peu plus légère pour demain mais comme ce ne sont que des chiffres,  ils peuvent être muets...
Reste plus qu'à attendre demain.

Petites précisions, les marqueurs ne révèlent pas un cancer, ils ne fonctionnent que dans le cas où le cancer est sorti, lorsque des cellules cancéreuses se baladent dans le corps. Chez certaines personnes ayant des métastases, les marqueurs sont normaux, ils ne révèlent rien, ils restent muets sur le cancer voyageur. Lorsqu'on a détecté mon cancer, mes marqueurs étaient à près de 80, la norme est autour de 30. J'en étais loin. Ils ont baissé au fur et à mesure qu'on m'administrait des chimios. Lorsque j'ai été déclarée en rémission, ils étaient revenus à un niveau normal.
C'est pourquoi mon oncologue suit attentivement l'évolution de mes marqueurs, CA 15-3 puisqu'ils semblent réagir dans mon cas.
On ne teste les marqueurs que lorsqu'on pense que le cancer se généralise, qu'il est sorti de l'organe primaire.
Demain, le scanner ne concerne pas mes seins mais mon abdomen pour vérifier qu'il n'y a aucune métastases, qui normalement devraient être révélées par les marqueurs en hausse.
Les marqueurs étant normaux, je ne devrais pas avoir de métastases mais en cancer, rien n'est établi, tout peut fluctuer.
C'est juste que c'est un signe de bon augure. S'ils étaient hors norme, mon oncologue m'a prévenue qu'elle me mettrait immédiatement sous chimio lourde, vous comprendrez pourquoi je leur attache autant d'importance.
Je suis toujours plus inquiète lors de scanner TAP que lors d'une IRM des seins. C'est moins grave d'avoir des cellules cancéreuses dans mon sein que des métastases. C'est évidemment un avis partagé par mon oncologue.
La suite demain...

Posté par IsabelleDeLyon à 20:42 - Cancer : ma Bataille - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

Commentaires

Poster un commentaire