La Gniaque

Survivante d'un cancer du sein Her2 métastasé au foie en 2006, en rémission jusqu'en 2015 avec des chimios à vie. Je cherche à transmettre de l'espoir à travers mon expérience. Cliquez sur l'image, à gauche.

vendredi 14 octobre 2011

Mobilisation tous azimuts

Le mois d'octobre est consacré à la mobilisation pour sensibiliser davantage de personnes au fléau que représente le cancer du sein. Nous toutes, déjà touchées par un cancer du sein, avons à coeur de motiver davantage de femmes à passer la fameuse mammographie de dépistage. C'est le mois où la plupart de celles qui s'engagent activement contre le cancer du sein se retrouvent à la une.

Mes soeurs d'arme en V.I.P. :

Marie et sa mobilisation pour réunir des fonds contre les cancers féminins à travers l'association "Courir pour Elles". Une grande journée à laquelle n'importe quelle femme peut participer en s'inscrivant pour marcher ou courir à proximité de Lyon, un dimanche de mai. La troisième édition aura lieu le dimanche 27 mai 2012 avec pour objectif de réunir 6.000 participantes.
Cette année plus de 4.000 participantes avec 36.000€ reversés à des associations de soutien des malades et de prévention du cancer
Elles ont été reçues à l'Elysée par le Président de la République. Elles ont fait abstraction du protocole, en n'obéissant pas au dressing code en vigueur mais en arborant fièrement l'étendard de leur association.

elysee

Marie est celle qui dépasse qui vous savez,
elle est la seule avec des lunettes.
Je possède aussi ce tee-shirt grâce à sa générosité, elle me l'a offert.


Cathie dont j'ai parlé dans l'article précédent est blogueuse et créatrice du premier soutien-gorge asymétrique pour amazones. Elle vient de fonder une association "Au sein de sa différence" destinée aux femmes touchées par un cancer du sein. Même si vous habitez loin de Paris, adhérez. Les réunions ont lieu en réel et en virtuel via une webcam et voilà que vous faites disparaître les kilomètres pour vous retrouver toutes ensemble.
Elle est passé au journal de 20H, sur TF1, lundi dernier, le 10 octobre. Voici la vidéo, il vous faut aller au chapitre 12 :


Catherine Cerisey est très sollicitée de part sa notoriété en tant que blogueuse "Cancer du sein" ainsi que par sa situation géographique, Paris. Elle est sur tous les fronts. Voici une vidéo d'elle sur la Chaîne du Coeur :

catherinecerisey


Hélène Bénardeau, blogueuse, auteur d'un livre "Il est moins tard que tu ne penses" a participé au Ruban de l'Espoir, à Rennes. Voici son interview :


Martine Carret, touchée par un cancer du sein d'origine génétique, a écrit un livre sur ce thème "Cancer ? Même pas peur !". Elle était invitée sur France 5, le mardi 4 octobre, pour aborder ce sujet. Hélas, l'émission n'est plus disponible sur leur site.

martinecarret


Et pour finir, une mobilisation un peu particulière, celle du professeur Victor Izraël. Il vient de créer le parti contre le cancer pour se présenter aux élections présidentielles 2012.

Voici un extrait de sa profession de foi que je recopie :

La santé est notre bien le plus précieux, et le cancer est l’ennemi public numéro un.
Les chiffres sont terribles. Un Français sur deux, une Française sur trois seront touchés au cours de leur vie.
Le Parti Contre Le Cancer s’engage pour un égal accès de tous à des soins de qualité, une approche plus humaine de la prise en charge des malades, une prévention et un dépistage organisé plus efficaces, ainsi qu'un soutien massif à la recherche, qui seule permettra de terrasser définitivement le cancer.
J’ai choisi d’endosser les habits d’un candidat pour aller jusqu’au bout de cette démarche. Je veux fonder l’espoir de pouvoir tous nous rassembler.
En soutenant le Parti Contre Le Cancer, en faisant écho à ses messages, vous participerez à une chaîne de solidarité. Cette chaîne commence modestement. Son succès dépend de vous. Vous en êtes les émetteurs.


Chacun à son niveau peut tenter de se mobiliser pour faire reculer ce fléau. Ne serait-ce qu'en incitant les femmes que vous aimez à aller se faire dépister. Un cancer ne fait pas mal, seul un examen radiologique pourra le déceler, plus c'est pris à temps, moins les traitements seront lourds et plus vos chances de reprendre rapidement une vie normale seront élevées.

rubantorse

 


Commentaires

    quelle surprise

    Bonjour Isabelle
    Merci pour ton bel article. Moi je trouve qu il manque une Isabelle dans les exemples
    En tous ca toutes ces forces vives et d autres encore font du bien au moral et du mal au cancer!

    Posté par marie, vendredi 14 octobre 2011 à 21:50
  • Isabelle,
    Merci pour cet Octobre rose que tu nous offres. Rose comme toutes ces femmes courage. Rose comme l'espoir. Rose comme ton reportage. Rose comme tes mots. Rose comme la couleur de nos yeux en voyant ces magnifiques survivantes dont "l'aventure" nous a été rapportée par ta magnifique plume rose...
    Ton blog est notre Octobre rose. Il est là tous les jours roses ou pas.
    Pour tout cela, je t'envoie plein de baisers roses.

    Posté par Jeanne Orient, vendredi 14 octobre 2011 à 22:50
  • Dépistage

    Le dépistage est capital et j'ai abordé le sujet très souvent sur mon blog. La mammographie est l'outil premier, même si pour moi, elle n'a pas détecté mon cancer. Ma masse qui était palpable n'a pas retenue l'attention des radiologistes qui ont lu mes mammographies antérieures parce qu'elle n'était pas visible sur la mammographie.

    Mon cancer était difficile à détecter, on le surnomme le cancer hypocrite qui se faufile dans les ganglions très sournoisement. Malheureusement il a fallu que j'insiste pour qu'on me fasse une échographie qui elle a trouvé le crabe. Il était trop tard, mon cancer avait métastasé sur mes os.

    1. Oui il faut faire le dépistage parce que ce ne sont pas tous les cancers qui ne sont pas détectables par mammographie.

    2. L'auto-examen des seins est aussi la première attitude à adopter, c'est de cette façon que j'ai détecté la masse.

    3. Oui faites votre mammographie de dépistage et ne faites pas comme moi lorsque vous trouver une masse, insistez pour qu'on vous fasse tous les examens afin d'être dépistées précocement.

    4. Un cancer du sein n'est pas douloureux, et je ne ressentais ni fatigue, ni douleur, je me portais bien.

    Bonne chance à vous toutes et prenez bien soin de voir à votre dépistage.

    Merci Isabelle de cet article intéressant comme toujours.

    Bisous

    France

    Posté par france, samedi 15 octobre 2011 à 08:19
  • merci !

    tu appartiens largement à cette collection !
    Nous sommes toutes des patientes actives, la parole libére et s'engage,
    ça remue bien cet octobre 2011 !

    Posté par Cathie, samedi 15 octobre 2011 à 10:44
  • Mobilisation

    Merci Isabelle pour ton joli post.
    Que l'on se batte pour les + de 50 ans ou les plus jeunes, pour les hormo dépendants ou les triples négatifs, les BRCA ou les non-BRCA... l'essentiel est de construire un contre-pouvoir web et d'utiliser nos forces pour avertir, informer, sensibiliser.
    Un combat à plusieurs mains, sur tous les fronts. Un travail reconnu et qui participe à éviter quelques erreurs d'orientation.
    La mammo n'est qu'un outil. Un outil qui n'est pas parfait, mais qui a le mérite d'exister.
    La mammo n'est pas le seul outil de détection du cancer. (7% des cas détectés par mammos).
    Les femmes connaissent leurs corps et savent que parfois, il faut demander des examens complémentaires, même si les médecins disent non et nous traitent d'hypocondriaques.
    Tous vos blogs, posts, sujets... amènent à réfléchir. Et je suis sûre que notre combat est d'utilité publique. En tous les cas, c'est cette idée qui me fait avancer...

    Posté par Martine Carret, samedi 15 octobre 2011 à 16:37
  • bravo à vous toutes
    Merci pour votre mobilisation

    Posté par Halize, samedi 15 octobre 2011 à 22:07
  • Merci Isabelle d'en parler, pas seulement en octobre, de nous informer sans relâche, ton travail est une source d'apaisement pour beaucoup de personnes

    Posté par Tili, mercredi 19 octobre 2011 à 10:04

Poster un commentaire