La Gniaque

Survivante d'un cancer du sein Her2 métastasé au foie en 2006, je suis en rémission avec des chimios à vie. Je cherche à transmettre de l'espoir à travers mon expérience. Cliquez sur l'image, à gauche.

mardi 24 avril 2012

Un quinquennat, 5 ans, une éternité

Dimanche, je suis allée faire mon devoir civique comme la majorité des français. Mes deux filles m'ont accompagnée, elles ont 7 et 10 ans. Je leur ai expliqué que le président est élu pour 5 ans. La prochaine fois, elles auront 12 et 15 ans, elles seront encore trop jeunes pour voter.

82a5e59e

En énonçant leurs âges aux prochaines élections présidentielles, 12 et 15 ans, je n'ai pu m'empêcher de penser à mon cancer. Depuis le diagnostic, ma plus grande crainte est de ne pas les voir grandir. Que j'aimerais être à leurs côtés à leurs 12 et 15 ans ! Quelle revanche sur la maladie et sur les pronostics sombres qui m'accompagnaient !

Mais que c'est loin, 5 ans ! Que c'est long un quinquennat ! Personne ne peut souhaiter avec autant de ferveur que moi d'aller voter, dans 5 ans, en compagnie de mes enfants. Preuve tout simplement que je serais encore vivante et que j'aurais l'immense privilège de voir grandir mes filles.

J'arrive à me projeter dans le futur, à faire des projets mais 5 ans me semble au-dessus de mes moyens. Comme si m'autoriser à y croire allait me porter la poisse.

marianne

Posté par IsabelleDeLyon à 21:10 - Cancer : mes proches - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

Commentaires

    bonsoir Isabelle , comme je vous comprends , et que je souhaite que la sciences avance encore et encore ,et que dans 10 , 20 ans et plus vous soyez là , car vous me servez de modèle pour faire un parallèle avec ma fille - et c'est vrai que l'avenir est difficile à imaginer - chaque jour est un bonheur à vivre-
    bonne soirée .
    amicalement -
    Evelyne

    Posté par Eve, mardi 24 avril 2012 à 22:09
  • il faut toujours y croire ...ne pas trop penser et profiter des instants présents mais je sais que tu sais le faire . Comme je te comprends et je te dis courage encore et toujours . Belle soirée .

    Posté par josy26, mardi 24 avril 2012 à 22:11
  • copier coller

    Bonsoir Isabelle ,
    Oula! Quelle extravagance! 5 ans ....Quelle projection ... je te comprends si bien ...Il y a des phrases que je ne finis pas parfois ! ...Mais la vie est si mystérieuse, nous verrons bien quel candidat sera a la mode dans 5 ans je t'embrasse !

    Posté par NAOMI MARIE, mardi 24 avril 2012 à 22:18
  • Tu repenseras a cet article dlorsque tu gliseras ton petit vote dans la grande urne dans 5 ans. J'y crois moi. Je découvre ton blog, j'y etais deja passé à l'annonce du cancer du sein inflammatoire de ma belle-maman. J'y avais trouvé du reconfort, des mots poignants et ....la gniaque, comme tu dis. Alors c'est aec beaucoup d'emotion que je continue ma lecture ce soir. Le cancer, il m'a enlevé ma mere. Mon frere aussi, en parrallele. Alors, il ne m'enleverai pas ma belle maman. Je suis persuadée d'une chose, c'est que l'energie que tu glisses dans tes jolis mots, porte vers les hauts des tas de gens comme moi, qui te lisent tantot avec le sourir, tantot avec la petite larme à l'oeil qui te dis "continue, continue, tu y arrives si bien !!!"
    bonne soiree...FANNY

    Posté par FANNYETJEAN, mardi 24 avril 2012 à 22:36
  • Isabelle, je souhaite de tout mon coeur te lire encore et encore, et notamment dans cinq pour un billet du même type ! courage et combativité te caractérisent, alors gare à cette maudite maladie ! amicales mais pluvieuses bises de Picardie

    Posté par laurence, mercredi 25 avril 2012 à 14:28
  • Bonjour Isabelle, tout comme Laurence, je souhaite de tout coeur de venir ici te rendre visite, et te lire !!! il est vrai que la science avance, alors garde la gniaque.... affectueuse amitié du sud

    Posté par Chris, mercredi 25 avril 2012 à 15:59

Poster un commentaire