La Gniaque

Survivante d'un cancer du sein Her2 métastasé au foie en 2006, en rémission jusqu'en 2015 avec des chimios à vie. Je cherche à transmettre de l'espoir à travers mon expérience. Cliquez sur l'image, à gauche.

jeudi 3 mai 2012

mai : un joli mois ?

Jusqu'à la fin du primaire, j'ai grandi à Nice. On voyait la mer depuis notre jardin. En sortant de l'école, dès le printemps, nous allions prendre notre goûter sur la plage. Dès les beaux jours, nous avalions en hâte notre déjeuner pour filer piquer une tête dans la piscine de la résidence.

Quand je dis "nous", j'inclus ma soeur, de 3 ans ma cadette, moi forcément et ma grande copine C. dont j'étais inséparable. J'ai un an de plus qu'elle, nous fêtions toutes les deux nos anniversaires en mai à 3 jours d'intervalle. Comme elle avait un an d'avance en classe, nous étions au même niveau scolaire. Nous nous sommes connues à la maternelle, nous fréquentions la même école et nous étions voisines de palier. Nos mères ont sympathisé puis sont devenues de grandes amies, à tel point que la sienne est la marraine de mon plus jeune frère. Le dimanche matin, comme beaucoup d'enfants, nous étions réveillés avant nos parents. Je sortais dans le jardin guetter si elle était réveillée. Elle faisait de même. Et en attendant le réveil des adultes, nous nous rejoignions pour jouer ensemble.

J'ai déménagé en CM1, inconsolable d'être séparée de C. Heureusement nous ne sommes pas allés très loin, à 1H seulement de Nice, dans le Var. Je me suis mise à correspondre avec elle et nous avons combiné des rencontres. Finalement, très vite, s'est instaurée une routine. Au moins un mercredi par mois, nous allions à Nice passer la journée chez elle. Et puis nous avons déménagé plus loin, à Toulouse alors que j'étais en 6ème. Heureusement mes grands-parents habitaient dans le var. J'invitais C. à passer ses vacances avec moi, chez eux. De temps en temps, mon père, commercial, toujours sur les routes, la ramenait chez nous, à Toulouse, et nous allions faire le tour des musées, des expositions.

Les années ont passé et nous sommes restées malgré les kilomètres qui nous séparaient très proches. Nous étions toutes les deux passionnées de lecture, nous lisions jusqu'à des heures indues. Nous nous sommes envoyées des centaines de lettres racontant les mille et un détails de nos quotidiens.

Nous nous sommes éloignées au moment de nos études. Elle est partie à Paris faire psycho, je suis restée à Toulouse puis j'ai atterri à Aix-en-Provence pour faire des maths puis de l'informatique. Nous avons malgré tout continué à nous écrire et à nous téléphoner.

Nous nous sommes retrouvées au moment de nos mariages. Elle est venue s'installer dans le Var, à 15 km de l'endroit où sont enterrés mes grands-parents, là où elle avait passé tant de journées à partager nos jeux dans les bois. Elle s'est mariée la première. Moi l'année d'après, à minuit, mon DJ a fait une annonce pour fêter leur premier anniversaire de mariage. Elle était enceinte de son premier enfant. De temps en temps, ils passaient par Lyon pour voir la famille et faisaient une halte chez nous. Nous allions leur rendre visite. Leur maison actuelle a entièrement été construite par son mari. Un petit bijou. Tomettes à l'huile de lin absolument partout, murs en briques recouvertes de chaux, peinture écolo. Piscine à l'extérieur. Nos maris ont sympathisé, nos enfants aiment jouer ensemble.

Et puis j'ai eu ce cancer. Il a été diagnostiqué en avril mais j'ai eu ma première chimio en mai, le 5 mai. Jusque là le mois de mai était associé depuis mon plus jeune âge à mon anniversaire, celui de mon amie C. ainsi que celui de mon père. Ensuite s'est ajouté en mai, l'anniversaire de mon mari. Toujours mai, le mois des anniversaires de mes plus proches. Première fois qu'un évènement négatif venait ombrir ce joli mois.

Florence, qui reçoit aussi herceptine depuis 9 ans, a aussi eu son diagnostic en mai. Deuxième ombre à ce mois de l'année.

Malgré tout je ne peux dissocier le mois de mai de fête, joie, soleil, gaieté...

Cette année, les filles faisaient le pont pour le 1er mai. 5 jours de vacances. J'en ai profité pour organiser un petit séjour dans le var que mes filles connaissent mal. C'était l'occasion de revoir C. Je trouvais qu'il s'était passé trop de temps depuis notre dernière rencontre. Je pensais m'arrêter chez elle lors de notre descente vers la mer. C'est effectivement ce que j'ai fait mais elle était absente de sa maison. Son mari, ses enfants nous ont accueillis. Nous y avons laissé nos filles et nous sommes enfin allés la voir. Elle était à l'hôpital. Elle avait passé 15 jours consécutifs à cause d'un abcès trouvé à l'estomac, 40 de fièvre, douleurs abdominales. Des perfusions d'antibiotiques étaient venues à bout de cette inflammation. Elle avait pu rentrer une semaine chez elle et depuis presque une semaine, elle était de retour à l'hôpital. Le chirurgien avait voulu chercher ce qui en était la cause. Résultat, un bout d'estomac et un autre du colon enlevés. Une adhérence s'était formée entre les deux.

En dépit de son état de faiblesse, elle avait tenu à ma visite. Malgré les circonstances, nous étions heureuses de nous revoir. Elle n'avait encore aucun résultat. On lui avait fait entendre, que c'était certainement des diverticules qui en étaient à l'origine; au pire des cas, ça pouvait être cancéreux mais le chirugien semblait confiant après l'opération.

Hier, mercredi, nous étions en voiture, sur la route du retour pour Lyon. Nous avions échangé par sms depuis ma visite pour se tenir au courant. On lui avait fait passer un scanner le lundi ?!!
Je lui demande si elle a récupéré un peu, si elle a les résultats et quand elle sort.
Plusieurs heures plus tard, elle m'envoie un sms pour m'annoncer qu'elle vient d'apprendre que c'est cancéreux, qu'elle est sous le choc.
Je l'ai appelée ce matin. J'ai au moins un avantage, je sais rire du cancer et de mes misères.
Elle a un cancer du colon, une chimiothérapie ainsi qu'une nouvelle intervention chirurgicale sont au programme. Un pac va lui être posé la semaine prochaine.

Le mois de mai qui devait fêter ses 40 ans dans quelques jours et mes 41 ans vient encore une fois d'encaisser un cancer.

Je nous revois, toutes les deux, gamines, à notre cours d'éveil à la danse classique, en tutu. Nous sommes ensemble sur toutes les photos de fête de fin d'année à l'école, faisant le même spectacle. Nous arborons ce magnifique sourire innocent, insouciant, heureuses d'être ensemble, heureuses de l'instant présent.

Nous nous retrouvons des années plus tard au mois de mai. Non seulement ce mois consacrera nos anniversaires comme il le fait depuis toujours mais il prend désormais une seconde importance qui nous lie encore une fois sous le signe du cancer.

Mai, anniversaires, cancers seront désormais indissociables...

Il ne me reste plus qu'à espérer la même issue à C. que la mienne. On pourra déboucher doublement le champagne pour fêter nos rémissions et nos anniversaires... C'est tout ce que je nous souhaite pour cette nouvelle décennie qui s'offre à nous.

rose-seau-baccaratjpg

Posté par IsabelleDeLyon à 21:53 - Cancer : mes proches - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

Commentaires

    je me reconnais dans cette ancienne amitié que tu racontes! J'ai connu en CM1 Françoise; nous avons toujours été ensemble en classe, au collège puis au lycée. Elle est devenue institutrice, moi prof de maths. Elle est restée dans la région lyonnaise, j'ai suivi mon mari en Lorraine où il a été affecté, mais nous avons continué à nous voir pendant les vacances surtout. Nous avons eu chacune deux enfants (fille et garçon!), nos discussions, nos parties de rigolade se sont poursuivis à l'âge adulte comme quand nous étions 2 gamines!
    En 2001 elle a appris qu'elle avait un cancer du poumon avec métastases, elle fumait depuis nos 15 ans alors que j'avais arrêté à 20 ans lorsque mon père a eu un cancer de la bouche...
    Elle s'est battu, mais elle a perdu et est décédée en janvier 2003. En Février, après avoir insisté pour avoir une mammo (la dernière datait de septembre 2002) j'apprenais que j'avais un cancer du sein...Je pense que ça ne pouvait pas être autrement
    car on a toujours fait pareil...Et je lui ai promis que il ne m'aurait pas ce foutu cancer, il l'a eu en traître mais je nous vengerai...
    On s'appelait depuis nos années de fac: les Biquets, et nos enfants étaient les petits Biquets...
    c'est pour cela que mon pseudo est...Biquette!
    Le dernier WE nous avons organisé des retrouvailles entre Biquets à lyon, car les enfants ont eu à leur tour des enfants et la famille des Biquets s'est aggrandie...Le mari de Françoise traîne toujours sa peine depuis 9 ans et nous l'entourons de notre tendresse...

    Ce genre d'amitié est un trésor...

    amitiés, Biquette

    Posté par Biquette, vendredi 4 mai 2012 à 09:20
  • heureusement que vous avez eu l'idée d'aller voir votre amie - je lui souhaite de s'en sortir encore une fois même s'il faut supporter les traitements d' herceptine , ce n'est rien comparé au pire --- ma fille a commencé à ressentir son énorme fatigue en avril et en mai elle était hospitalisée car elle avait perdu 10 kgs en 2 mois -- chez nous aussi le mois de mai est bien rempli - 5 anniversaires - bon courage et bon anniversaire !!! amicalement

    Posté par Eve, samedi 5 mai 2012 à 00:33
  • ouch, comme parfois la vie est injuste, comme toucher deux amies de longue dates qui se sont suivies en tout... douces pensées pour toi et ton amie mais tout ça donne envie de mordre

    Posté par laurence, mercredi 9 mai 2012 à 21:00
  • Paméla a passé une scintigraphie de son dos hier , l'état de ses os n'a pas bougé car les cellules sont endormies , donc pas en bon état , dilemme , faut il qu'elles se réveillent pour réparer ses os , ou aggraver ???
    ah si de nouvelles thérapies pouvaient arriver-
    bon week-end

    Posté par Eve, vendredi 11 mai 2012 à 12:19
  • Mai...avril

    Isabelle, j'ai aussi mon anniversaire en mai, mais pour moi, le mois bizarre des anniversaires en mi-teintes c'est avril!
    2 enfants, 1 cancer, avec les années le mois d'avril redevient celui des naissances...et je me dis aussi que le diagnostic fait début avril 2004, l'opération et les chimios ds la foulée m'ont aussi sauvé la vie, comme pour toi en mai.
    A ton amie, je souhaite la même chance que toi, je croise les doigts et je lui tiens les pouces
    Vive la vie
    PS: je viens de voir La guerre est déclarée et en suis sortie bluffée, j'ai bcp pleuré et adoré

    Posté par Isasuisse, jeudi 17 mai 2012 à 13:12
  • Blogorencontre, ça te dit?

    Posté par Anne, mercredi 23 mai 2012 à 09:48
  • Ce sera un très bon mois ensoleillé, dehors et dedans

    Posté par maigrir, mercredi 23 mai 2012 à 14:12
  • Bonjour Isabelle...Je suis passée par hasard, le blog d'une essentielle, m'ayant fait penser au tien.
    Je suis fort surprise, toi qui écrivais régulièrement, de ne pas voir de nouvel article depuis que j'avais lu celui-ci début mai..J'aurai dû d'ailleurs mettre un petit mot pour encourager ton amie..

    Probablement es-tu en train d'aider ton amie dans son dur parcours.
    Peut-être est-ce difficile pour toi d'en parler ?..J'ose espérer que ce n'est que "ça"..
    Je vous souhaite de pouvoir sabrer le champagne dès que ses traitements seront terminés..

    Bizarrement, je suis aussi passée par hasard chez Nono, qui n'avait pas écrit depuis janvier..Là, elle a mis un article le 3 juin, un mois après ton dernier article..
    Je vais aller voir les blogs des autres essentielles...Joelle, Agsaka...On ne sait jamais..
    Bises auvergnates..

    Posté par juliette, jeudi 7 juin 2012 à 10:22
  • Sans nouvelle... J'espère que tout va bien...

    Posté par dany, samedi 9 juin 2012 à 13:58
  • bonjour
    Pensées ensoleillées. J'aimais beaucoup lire vos articles
    A très bientôt

    Posté par buik, samedi 9 juin 2012 à 21:00
  • Votre blog est un témoignage extrêmement fort et touchant. Votre optimisme et votre volonté sont pour moi un bel exemple, merci beaucoup de votre partage. Je vous souhaite, ainis qu'à votre amie, de jolis et paisibles moments après ces éprouvantes semaines.

    Posté par Monik77, dimanche 10 juin 2012 à 11:56
  • Ça va Isabelle ? Plus de nouvelles...

    Posté par Tili, mardi 12 juin 2012 à 16:21
  • Douces pensées pour vous deux .
    Mai mois des anniversaires sera je souhaite pour vous chaque année mois des retrouvailles .
    C est dans nos pensées dis lui que je l'accompagne dans son combat moi aussi

    Posté par croyonsy, mercredi 13 juin 2012 à 07:41
  • Donnez nous de vos nouvelles Isabelle!

    Posté par Regina, jeudi 14 juin 2012 à 00:16
  • que se passe t'il?

    Bonjour Isabelle...
    je m'inquiète aussi pour toi, j'espère que tu vas bien et que tu es seulement trop occupée pour écrire sur ton blog...
    amicalement, Biquette

    Posté par Biquette, vendredi 15 juin 2012 à 10:09

Poster un commentaire