La Gniaque

Survivante d'un cancer du sein Her2 métastasé au foie en 2006, en rémission jusqu'en 2015 avec des chimios à vie. Je cherche à transmettre de l'espoir à travers mon expérience. Cliquez sur l'image, à gauche.

mardi 25 janvier 2011

18 ans que je l'aime

Il y a 18 ans, dans une station de ski, nous étions une promotion d'étudiants à profiter des joies de la glisse hors saison. mais surtout nous nous étions embrassés pour la première fois.
Je faisais des études en informatique, nous étions une infime minorité de filles pour une écrasante majorité de garçons, ce qui donne une ambiance beaucoup plus sympa.
Depuis la rentrée, l'un d'eux m'avait tout d'abord paru arrogant, trop sûr de lui, ce qui n'était en fait qu'une apparence. Je m'étais fait rapidement un petit groupe d'amis avec lesquels nous faisions la fête pour évacuer la pression de ces études très prenantes.
Je m'étais rapprochée peu à peu de lui, j'avais découvert un esprit curieux, une imagination débordante, le cœur sur la main, toujours à l'aise avec de parfaits inconnus, capables de discuter de tout avec n'importe qui pendant des heures. Il m'avait invitée avec une amie à venir prendre le thé chez lui. Ça détonnait des bières et vodka des autres comparses. Il était mauricien, de mère anglaise. A l'Ile Maurice, on boit du thé noir, très fort parfumé à la vanille, lorsqu'on a soif, à toute heure de la journée, quelle que soit la température. Nous étions passées à l'improviste, ma copine était folle de lui. Il portait un tee-shirt "Mauritians do it better" qui m'avait amusé, il faisait du repassage.
Nous avions ensuite pris l'habitude de venir régulièrement prendre le thé et je lui proposais de se joindre à mon petit groupe pour faire la fête. Plus le temps passait, plus nous passions du temps ensemble. Mon amie était en couple depuis plusieurs années, elle était plus âgée que nous, elle avait repris ses études et elle avait un look un peu à la Jeanne Mas, très particulier. Je n'avais pas trop de remord à ressentir une attirance grandissante pour ce garçon qu'elle trouvait craquant. Je suis petite, j'étais sur la première rangée pour mieux voir les profs et le tableau avec tous ces garçons beaucoup plus grands que moi. Il avait trouvé un prétexte, du haut de son mètre 85 pour passer devant et s'asseoir à côté de moi.
Et ce séjour au ski avait achevé de nous rapprocher. A notre retour nous avions été incapables de nous séparer, tantôt chez moi, tantôt chez lui et puis nous avons pris un premier appartement ensemble. Nous ne pouvions faire aucun projet à long terme. Il voulait rentrer vivre à l'Ile Maurice et il était hors de question pour moi de tout quitter pour vivre sur une petite île aussi paradisiaque soit elle.
Nous avons tenu jusqu'à la fin de nos études, il a fait du rab pour rester une année de plus avec moi en faisant une année de spécialisation alors que je commençais à travailler et à faire bouillir la marmite.
Et puis j'ai changé d'avis, je voulais tout plaquer pour le suivre, n'importe où même à l'autre bout du monde. Finalement c'est lui qui a été déçu par les propositions de salaire de son pays. Il est revenu après quelques mois passés à chercher le Travail alors que c'était l'inverse qui était prévu. Nous avons habité dans plusieurs villes et puis nous nous sommes installés à Lyon.
Ça fait 18 ans aujourd'hui que nous sommes ensembles. Il tient tellement de rôles pour moi. Le plus important est son amour qui ne me quitte jamais. Je sais que je peux compter sur lui quoi qu'il arrive. La vie s'est déjà chargée de nous infliger des épreuves, il n'a jamais failli. Je ne l'ai pas épargné non plus, je regrette tellement de lui avoir compliqué son quotidien quand tout aurait pu être plus facile.
Plus les années passent, plus je mesure la chance que j'ai de l'avoir à mes côtés.

fiancailles1996
1996

aixusa
2010
chris

Il a vécu mon cancer comme un deuil annoncé, il était à terre, anéanti, pleurait dans les bras de nos amis dès que j'étais absente. Je lui ai demandé de me faire confiance, que je lutterais tant que j'aurais un soupçon d'énergie. Il a eu beaucoup plus de mal que moi à oser imaginer un avenir possible avec moi vivante.

Il continue tous les matins et tous les soirs à me donner des compléments alimentaires. Il en change régulièrement, se tient au courant des nouveautés, de leur efficacité. Il veut tellement se sentir utile, m'aider à être mieux.

Cette épreuve l'a changé, tout comme moi mais nous en ressortons plus unis que jamais comme un nouveau départ dans notre couple. Je suis toujours aussi fière d'être sa compagne, toujours aussi heureuse de partager son quotidien. Je trouve qu'il s'est amélioré avec les années comme un bon bordeaux. J'espère qu'il en est de même pour moi. Il continue à parler avec n'importe qui pendant des heures de n'importe quoi, il tutoie tout le monde, ressort d'une soirée en sachant tout sur tout le monde, tout simplement parce qu'il a gardé ce plaisir tout simple de discuter pendant des heures de tout et de rien. J'aime sa fantaisie, je ne m'ennuie jamais avec lui et pourtant ça en fait des journées passées ensembles.

Il me suit toujours dans tout ce que j'entreprends pour notre famille, m'encourage et croit en moi quoiqu'il arrive. Il a accepté ce projet un peu fou d'acheter un chalet à la montagne alors que je sortais d'un cancer métastasé avec des perfusions à vie.

Il a appris tard le ski alpin, ne connaissait que le ski nautique mais il a bien rattrapé son retard depuis. Il skie aussi bien qu'il surf. Nous sommes heureux lorsque nous sommes ensembles peu importe où.

Je nous souhaite encore de très longues années ensembles pour que nous devenions l'un de ces couples de petits vieux qui me font tant rêver avec toujours ces 30 cm qui nous séparent, enfin presque : 29...

Bon anniversaire mon chéri

couplevieux

Déjà un an que j'ai écrit cet article :
Lundi 25 janvier : 17 ans

Posté par IsabelleDeLyon à 06:00 - Cancer : mes proches - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

Commentaires

    Eh oui

    Très touché par ton article. Beaucoup d'amour pour arriver à 18 ans ..... Et encore de nombreuses années à venir. Je suis ton ombre et inversement ...
    Merci, bizouZZ

    Posté par Toruk, mardi 25 janvier 2011 à 14:21
  • Oh, c'est drôle, c'était l'anniversaire de mon homme le 24 !
    Bon anniversaire à l'homme de ta vie et bonne route à tous les 2 ensemble

    Posté par Tili, mardi 25 janvier 2011 à 14:42
  • Ca donne envie Isabelle et je suis très heureuse de te savoir accompagnée dans ton parcours difficile ! Quel bel hommage à cet homme qui partage ta vie ... et si j'en crois les photos en plus d'être tendre, gentil, sociable et disons le merveilleux, il est canon !
    je te souhaite de devenir ce petit couple de vieux qui ont tout partagé....
    Bisous
    Catherine

    Posté par catherine, mardi 25 janvier 2011 à 15:41
  • ;)

    Merci pour le compliment Catherine

    Posté par Toruk, mardi 25 janvier 2011 à 16:02
  • Quelle belle déclaration d'amour!!!!
    Cet amour qui nous porte, nous transporte, nous fait vivre, malgré les mauvaises surprises de la vie...
    Cette année,cela fait 43 ans que j'ai rencontré mon amour...et dans ses yeux, malgré les dégâts du cancer, je lis toujours que je suis la même que celle qu'il a rencontrée à 18 ans!
    Il n'y a rien de plus important que l'amour!
    Bonne route à tous les deux, avec vos deux petites fées...
    Yvette

    Posté par biquette, mardi 25 janvier 2011 à 17:17
  • 18 ans ? on fête ça quand ?
    En attendant...plein de gros bisous à tous les deux.
    (Le coup du tee shirt...tssssssssss !!!
    fallait oser quand même hein ?!!! c'est tout lui ça !!!! mdr !!!)

    Posté par missmaryflo, mardi 25 janvier 2011 à 21:11
  • Merci pour vos commentaires qui me vont droit au coeur. Je sais que j'ai de la chance de l'avoir à mes côtés, moi aussi je le trouve canon, Catherine...

    Florence, il me semble que tu viens bientôt dans nos montagnes, champagne au frais après une bonne journée de ski ensemble, ça nous changera d'herceptine... Toi aussi, tu trouves que c'était gros le coup du tee-shirt, j'en ris encore.

    Posté par IsabelleDeLyon, mercredi 26 janvier 2011 à 22:33
  • magnifique...

    quelle beau post, on ressent tellement d'amour dans tes paroles!
    on vient de fêter nos 16 ans cette année et 13 ans de mariage bientôt
    décidement la salsa, les enfants, l'herceptine, nos amours de mari... il va falloir vraiment que l'on se rencontre un de ces jours!
    bises

    Posté par zazou, jeudi 27 janvier 2011 à 21:05

Poster un commentaire