La Gniaque

Survivante d'un cancer du sein Her2 métastasé au foie en 2006, en rémission jusqu'en 2015 avec des chimios à vie. Je cherche à transmettre de l'espoir à travers mon expérience. Cliquez sur l'image, à gauche.

vendredi 23 septembre 2011

Sur les dents

Les traitements contre le cancer ont un impact sur notre bouche et nos dents. Ce qui peut être franchement désagréable à vivre au quotidien. Herceptine n'est pas connu pour avoir un effet particulier sur cette zone, mais mon expérience m'indique le contraire, il est source de mes petites misères bucco-dentaires.

Depuis mon cancer, j'ai les gencives hyper sensibles. Ça se traduit par des saignements fréquents et par une douleur assez vive au contact d'aliments glacés.
J'ai toujours eu un suivi régulier par mon dentiste ainsi qu'une bonne hygiène dentaire et je n'ai jamais de carie mais hélas, j'ai de la chimio et ces traitements n'aident pas à avoir une bouche saine.

Je vais vous donner quelques recommandations générales ainsi que mes petits trucs, des fois que ça puisse vous aider. C'est tellement désagréable à vivre au quotidien.


La bouche sèche

Les chimios peuvent entraîner une diminution de la salive pouvant aller jusqu'à une xérostomie (maladie de la bouche sèche).
Or la salive est essentielle pour garder la bouche humide, pour nettoyer l’ensemble de la bouche et des dents. Elle neutralise les acides produits par la plaque dentaire et se débarrasse des cellules mortes qui s'accumulent sur la langue, les gencives et les joues. La salive prévient également les infections en réduisant le nombre de bactéries et de champignons microscopiques. Et pour ce qui est de la nutrition, la salive aide à digérer la nourriture en la rendant molle, et rend possible le fait de goûter, de mâcher et d’avaler.

Avoir la bouche sèche est non seulement une condition inconfortable mais aussi un état mauvais pour la santé des dents et du système digestif.
Voici quelques petits conseils pour aider la production de salive :

  • boire beaucoup d'eau afin de maintenir la bouche hydratée
  • protéger ses dents en les brossant doucement avec du dentifrice contenant du fluor sur une brosse à dent souple, ne pas oublier de brosser sa langue sur laquelle se trouvent aussi de nombreuses bactéries. Attention ne vous brosser pas les dents si votre nombre de plaquettes est trop bas pour éviter tout saignement des gencives
  • utiliser un rince-bouche sans alcool. On peut le faire avec un verre d'eau enrichi d'une demi-cuillère de bicarbonate de soude pour éviter la prolifération de germes dans la bouche
  • visiter son dentiste régulièrement pour des examens de routine et surtout faire tous les soins nécessaires avant de débuter les chimios dans la mesure du possible
  • limiter l'alcool, le tabac et la caféine car cette substance diminue la quantité de salive dans la bouche
  • sucer des bonbons ou des pastilles sans sucre pour stimuler la salivation
  • respirer par le nez au lieu de la bouche autant que possible
  • ajouter un système d’humidification dans sa chambre à coucher pour augmenter l’humidité dans l’air.

Les saignements des gencives

Pour limiter le saignement des dents, une gingivite, c'est indispensable de nettoyer aussi entre les dents et de déloger tous les germes qui pourraient s'y développer.

Si vos dents sont assez espacées, je vous recommande de faire comme moi, de passer une brossette interdentaire tous les soirs. Elle permet de nettoyer entre les dents et d'éliminer les dépôts d'aliments qui auraient pu s'y déposer.

brossette

J'ai opté pour une tige sur laquelle on fixe des petites brossettes très fines côniques ou cylindriques de différents diamètres. Mes saignements ont considérablement diminué depuis que mon dentiste m'a prescrit cet achat, devenu indispensable où que j'aille.

brossette04

Si vos dents sont trop serrées, et de toute façon pour tout le monde, en complément, il vous reste le fil dentaire à passer entre chaque dent au moins une fois par jour, le soir avant d'aller dormir.

J'utilise aussi une brosse à dents ultra souple, ce qui permet de moins irriter la gencive en brossant les dents. Le dentiste a bien insister sur le fait qu'il fallait absolument que je fasse très attention à ne jamais aller à contresens, toujours de la gencive vers l'extrémité de la dent, même lorsqu'on remonte la brosse à dents pour redonner un coup de brossage à la dent. Il m'a conseillé la brosse à dent Méridol ultrasouple (attention pas celle post-chirurgicale). Elle se trouve en pharmacie et para-pharmacie autour de 4€.

meridol
Voir ici

D'autant plus que la baisse des globules blancs, rouges et plaquettes consécutives aux chimios peut rendre la personne plus sensible aux infections de la bouche et des gencives. Il ne faut surtout pas laisser les gingivites s'installer et empirer au risque de finir par perdre des dents.


Les aphtes

L’apparition d’aphtes au niveau de la bouche est un des effets secondaires possible de la chimiothérapie. Leur apparition varie en fonction du protocole de chimiothérapie utilisé. Il est possible de prévenir leur apparition en suivant quelques conseils adaptés en plus de ceux précédemment cités un peu plus haut :

  • éviter de manger certains aliments (gruyère, ananas, noix etc.)
  • éviter les aliments trop épicés ou acides (vinaigre, moutarde), secs, croquants, durs
  • sucer des glaçons, des glaces à l’eau et des sorbets, des bonbons à la menthe ..
  • boire beaucoup, au moins 2 litres par jour (eaux minérales, thé, tisanes, boissons à base de cola)
  • privilégier les aliment moelleux et/ou mixés
  • hydrater les lèvres en appliquant un lubrifiant gras (lanoline, vaseline, beurre de karité, de cacao ..)

Chez la femme, une chimiothérapie peut entraîner l’apparition d’aphtes au niveau de la vulve.

La chimio peut aussi favoriser la réapparition d'un herpès labial ("bouton de fièvre"). De façon moins fréquente, la chimio peut entraîner une sécheresse du nez, des hémorroïdes ou des conjonctivites.

Pour la sécheresse du nez, je confirme, je suis obligée de mettre de la crème à l'intérieur de mes narines. C'est tellement sec, que des croûtes se forment et me gênent. Cc'est tellement tentant d'aller les arracher, ce qui ne fait qu'empirer le problème. Parfois, je peux savourer plusieurs semaines sans croûtes à l'intérieur de mon nez si j'ai réussi à les laisser tomber toutes seules mais elles reviennent de toute façon. Je déteste ça.

Pour le reste, j'ai la chance d'y avoir échappé, pourvu que ça dure.


Un dentifrice idéal

Je voulais vous donner une dernière petite astuce, le dentifrice. Comme ma bouche est plus sensible, mon dentiste m'a orientée vers un dentifrice spécifique, destiné justement à l'hypersensibilité dentinaire. Il s'agit de Nutri-émail des laboratoires Pierre Fabre. Il est en vente en pharmacie et para-pharmacie à un prix un peu inférieur à 7€.

nutriemail

Sous la surface de la dent, se trouve la dentine. Elle est constituée de plusieurs tubules très fins qui transmettent des stimulis au nerf dentaire, ils sont nommés tubulis dentinaires. A cause des bactéries buccales, des cous dentaires sont exposés, la dentine n'est pas couverte par le tissu gingival ou l'émail, elle devient dénudée. A ces endroits, les arrivées des tubulis dentinaires sont ouvertes et transmettent des sensations de douleur au nerf de la dent en réponse aux stimuli, contact avec des substances froides, chaudes, sucrées ou acides. C’est donc l’exposition de ces tubulis dentinaires à la surface des dents au niveau de la jonction dent/gencive qui sont responsables de l'hypersensibilité dentinaire.

dentsensible

Nutri-émail est constitué d'un principe actif, le phosphosilicate de calcium sodium, un ensemble d'éléments minéraux (calcium, phosphore, sodium et silice). Cet actif réagit lorsqu'il est en contact avec le milieux aqueux, la salive en l’occurrence. Il se met à libérer certains ions, élevant immédiatement le Ph buccal (diminution de l'acidité), remplissant ainsi les conditions indispensables à la constitution d'hydroxyapatite, ces mêmes cristaux qui composent à 96% l'émail naturel de nos dents.
Nutri-émail forme ainsi une couche protectrice minérale de structure similaire à la dent sur la surface dentinaire. Ce mode d'action contribue à restaurer la structure minérale et à protéger la dentine exposée contre les attaques acides en constituant un émail de substitution. En effet cette couche protectrice adhère efficacement à la structure dentaire et scelle les tubulis dentinaires responsables de l'hypersensibilité. Nutri-émail contribue ainsi à soulager l'hypersensibilité dentinaire en la faisant diminuer rapidement.

Il peut provoquer quelques petits effets surprenants au début de son utilisation. Il dépose une sorte de revêtement protecteur sur les dents à chaque brossage. Lors des premiers brossages, étalez-le tout de suite sur plusieurs dents et ne restez pas stationnaire sur un seul endroit. Sinon vous aurez l'impression d'une surchauffe désagréable là où vous brossez. Cet effet s'étale avec le dentifrice et disparaît au fil des jours tant que vous l'utilisez. Vous pouvez aussi avoir l'impression que vous n'arrivez pas à l'étaler, que votre brosse à dent est collée à la première dent qu'elle a touchée. C'est juste que ce principe actif se dépose sur votre dent. Après la première utilisation de ce dentifrice, ce principe actif sera sur toutes vos dents et la brosse à dent glissera sur vos dents sans attacher. J'avoue ne plus pouvoir m'en passer. Mes dents ont comme une couche protectrice et leur sensibilité diminue au quotidien sans disparaître complètement.

Une petite vidéo de mon super dentifrice ici.


Un soin dentaire : surfaçage

Le dentiste m'a expliqué qu'autour de chaque dent, la gencive adhère et agit comme une barrière autour de la dent en empêchant les bactéries d'entrer sous la gencive. Hélas, ma gencive n'adhère plus et les bactéries ont réussi à passer en-dessous provoquant une inflammation à la racine de mes dents. Je supporte à peine que le dentiste touche avec son espèce de petit pic. Habituellement, j'ai droit à un détartrage mais compte tenu de cette inflammation qui aggrave ma sensibilité dans cette zone, il veut me faire un surfaçage.
Il va devoir s'y prendre en 4 fois en s'occupant à chaque fois d'un quart seulement de mes dents. Il pratiquera une anesthésie locale. Il va aller grattouiller sous la gencive pour enlever le tartre, les bactéries. C'est en fait un travail de lissage ou de polissage de la surface en question. Son objectif est de procéder à une désinfection de la surface de la racine de chaque dent concernée par le décollement de la gencive. Cette action devrait susciter son ré-attachement à la gencive et me permettre ainsi de faire disparaître cette inflammation ainsi que l'hypersensibilité qu'elle cause.

surfacage

Je n'ai aucune envie de me faire soulever la gencive mais si j'attends trop, la plaque bactérienne va encore descendre et prendre de l'ampleur jusqu'à déchausser mes dents... Inutile de faire l'autruche, je tiens à mes dents, d'autant plus que je n'ai aucun espoir que ça repousse, contrairement à mes cheveux, cils et sourcils. Reste plus qu'à me motiver psychologiquement et pourtant je l'aime bien mon dentiste pour sa compétence et sa gentillesse.

Et pour ceux qui veulent un sourire resplendissant, faites un tour au "bar à sourire", le Magic Smile. Ils sont présents dans de nombreuses villes, en France. Voici une petite vidéo explicative :

Posté par IsabelleDeLyon à 22:12 - Du Soutien - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,

Commentaires

    Pffff tu es une mine d'infos, merci
    Moi aussi, bouche sèche, yeux secs, etc...
    Pour les yeux, je met des gouttes "grasses" avant de dormir.
    Pour la bouche, le meilleur remède que j'ai trouvé à la langue sèche comme un bout de bois le matin, c'est de commencer le petit dej par une vitamine C effervescente. En fait les trucs effervescents ça stimule la salive. Dans les pires moments je prenait une cochonnerie de
    bonbon "pétillant"...

    Posté par Tili, mardi 27 septembre 2011 à 18:00
  • J'ai constaté aussi une dégradation de la qualité de mes dents. Une dent s'est carrément dévitalisée pendant les chimios et questions aphtes, j'ai eu ma dose aussi. Mon oncolgue me prescrivait une solution de bicarbonate additionnée de Keal... pas trés bon mais ça marche bien. Maintenant je vais passer sous Zométa et j'espère que mes soucis dentaires ne vont pas s'aggraver et que je vais éviter la nécrose de la mâchoire qui se produit parfois... Même si ce ne sont que des soucis mineurs, quand même, qu'est ce qu'on déguste à la longue!
    Je vais essayer ton dentifrice miracle.. merci Isa pour ces infos.

    Posté par beacaza, mercredi 28 septembre 2011 à 22:59
  • Cancer et dents...

    Bonsoir Isabelle,

    A propos du blanchiment des dents et du fluor, voir ce qui se dit ici, ni l'un ni l'autre n'étant anodins, voire utiles :
    1) le blanchiment des dents (http://www.lematin.ma/journal/Blanchiment-dentaire_Un-beau-sourire-a-haut-risque/182818.html
    ((Repères : Plusieurs facteurs peuvent altérer la couleur des dents : le vieillissement, le café, le thé, les boissons alcoolisées, le jus de raisin, la cigarette et la fluorose (intoxication par le fluor).
    Les contre-indications au blanchiment des dents sont nombreuses : enfants et des adolescents (les moins de 16 ans parce que leurs dents seraient plus sensibles lors du blanchiment) ; les gens soufrant de gingivites, de parodontites ou de caries avancées ; les gens souffrant de lésions d’usure, d’abrasion ou d’hypersensibilité des dents ; ainsi que les femmes enceintes ou allaitantes.))

    2) l'emploi d 'un dentifrice au fluor, car l'eau potable en contient déjà ce qui n'est pas bon pour la santé-> http://fr.sott.net/article/9388-Les-5-mythes-les-plus-rabaches-sur-la-sante-que-les-medecins-n-ont-aucune-intention-d-abandonner) :

    ->> Quant à l'origine du cancer et à son lien probable avec les dents, voir le très intéressant blog du Dr Bruno Darmon (dentiste) et ses références, dont un extrait ici :
    "En s’appuyant donc sur des bases scientifiques, certains médecins estiment donc logiquement que toutes les dents dévitalisées sont trop toxiques pour être conservées même si les gens ne sont pas malades. Si cette position est scientifiquement défendable, je peux aussi comprendre qu’elle puisse paraître incompréhensible et extrémiste pour la majorité des patients et des dentistes qui savent bien les services que peut leur apporter la technique de dévitaliser les dents. Il existe aussi des milliers de personnes qui étaient malades et ne
    regrettent pas non plus d’avoir fait enlever toutes leurs dents dévitalisées en les remplaçant par un dentier car elles savent que c’est grâce principalement à cette démarche qu’elles ont retrouvé la santé. Et la santé, jusqu’à preuve du contraire, c’est ce que nous avons de plus précieux. S’il existe des publications scientifiques convaincantes pour le scientifique sur la toxicité des dents dévitalisées, pour le public, le vécu, exprimé sous forme de témoignages vidéo de patients m’a semblé très précieux aussi, et encore plus quedes écrits compliqués. Je vous suggère donc pour vous aider à prendre conscience
    de l’importante dimension toxique des dents dévitalisées, d’aller voir sur
    Internet les vidéos de témoignages sur le site www.sante-dents.com. Elles sont pour le moins surprenantes. Elles montrent des témoignages de guérison spectaculaires, d’une centaine de personnes atteints de maladies chroniques graves bien souvent. Il y a peu de thérapeutiques à ma connaissance qui arrivent à obtenir des résultats aussi percutants et même des médecins et des dentistes énergéticiens habitués à enlever les amalgames au mercure, s’en sont étonnés. "

    INFO IMPORTANTE À PROPOS DES NECROSES MAXILLAIRES connues pour être la conséquence quasiment inévitable du traitement anti cancer (et anti ostéoporose) aux BIPHOSPHONATES :

    (Suisse) http://www.medicalforum.ch/pdf/pdf_f/2007/2007-18/2007-18-240.PDF
    ->> Et comme on y parle de l'ostéoporose (une maladie inventée dont le traitement aux biphosphonates entraine les mêmes effets délétères (fragilisation de la structures osseuses et donc, fractures !) je te conseille le livre de Thierry SOUCCAR "le mythe de l'ostéoporose" qui n'est pas une maladie mais juste un facteur de risque : http://www.youtube.com/watch?v=-wLT6sTYiFw)

    ->>(France) http://www.academiedentaire.fr/attachments/0000/1139/BISPHOSPHONATES.pdf


    Je te souhaite une amélioration pérenne de ta santé, voire la guérison complète bien qu'il soit notoire qu'en cas de nécrose maxillaire dues aux biphosphonates, la guérison totale soit impossible.

    Posté par Myrtille11, mardi 5 novembre 2013 à 05:06
  • dentifrice

    Bonjour, nutri émail n'est plus en vente, je crois que le laboratoire Fabre ne le fait plus. Je l'utilisais régulièrement, depuis son arrêt j'ai essayé plusieurs autres dentifrice, mais aucun n'est vraiment efficace. Avez vous trouvé quelque chose de comparable ? Bonne chance pour vos soins

    Posté par janFi, vendredi 24 janvier 2014 à 02:18

Poster un commentaire