La Gniaque

Survivante d'un cancer du sein Her2 métastasé au foie en 2006, en rémission jusqu'en 2015 avec des chimios à vie. Je cherche à transmettre de l'espoir à travers mon expérience. Cliquez sur l'image, à gauche.

mardi 8 avril 2008

Perception des autres

Depuis le début de ce cancer, je suis tout le temps à l'affût du moindre signe qui pourrait trahir les pensées des autres. Quand je tends une ordonnance à la pharmacie pour passer une IRM avec produit, ou quand je passe un examen, je ne quitte pas des yeux le radiologue, ou l'écran du scanner. Je sais que je suis observée, tout le monde a peur du cancer, la plupart des gens qui me côtoient savent que j'ai un cancer et donc je guette leur réaction en rapport avec mon cancer. Je ne peux absolument pas m'en empêcher mais eux aussi ne peuvent pas se maîtriser complètement et des signes trahissent leurs pensées. Je suis forcément beaucoup plus sensible à ceux émanant du personnel médical, ceux-là me touchent beaucoup. Je ne sais pas si c'est bien ou pas, de toute façon c'est une réponse normale à toutes ces réactions disproportionnées que j'ai vécues.

D'ailleurs un problème des personnes atteintes de cancer, c'est que je ne suis jamais satisfaite de mes conversations. D'abord j'ai du mal si on ne parle pas du tout du cancer dans une discussion longue. Ensuite si on m'en parle, ça sera forcément pas comme il faut, trop ou pas assez. Il n'y a qu'avec les autres malades que je me sens comprise, que je n'ai plus ces jugements, que je me sens à pied d'égalité. C'est d'ailleurs pour ça que le site Impatientes me fait autant de bien ou les discussions pendant mes perfusions avec les autres patients qui vivent la même chose que moi.

Et je crois que ça sera toujours ainsi !

Posté par IsabelleDeLyon à 16:45 - A parcourir : ma Pensine - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires

Poster un commentaire