La Gniaque

Survivante d'un cancer du sein Her2 métastasé au foie en 2006, en rémission jusqu'en 2015 avec des chimios à vie. Je cherche à transmettre de l'espoir à travers mon expérience. Cliquez sur l'image, à gauche.

jeudi 26 août 2010

Sans télé, on attire la pitié

Lorsque nous avons acheté notre petit chalet, à la montagne, j'avais posé comme conditions que nous n'aurions ni télévision, ni ordinateur. Mon objectif était que nous soyons vraiment coupés de notre quotidien lyonnais. Je voulais que nous profitions davantage de nous retrouver en famille, que nous ne soyons pas esclaves de ces technologies. J'ai toujours été méfiante à l'égard de la télé, je trouve qu'elle peut vite prendre trop de place et devenir une solution de facilité pour meubler les conversations et le temps libre. Je déteste aller chez des gens où la télé marche en permanence même s'ils ne la regardent pas. Je trouve que ça capte forcément l'attention et l'intérêt que représente les programmes diffusés est très souvent  médiocre. En fait ce qui m'agace c'est lorsqu'on regarde la télé par habitude, par défaut et non pas pour une émission ou un film en particulier qui nous intéresse. On allume la télé et on se demande ce qui pourrait nous intéresser ou ce qui est le moins nul. Ce n'est pas ma conception de la vie, je veux choisir parmi toutes les options qui s'offrent à moi ce qui m'intéresse le plus et si c'est Home diffusé à la télé, je vais le regarder, je ne veux pas faire les choses par défaut mais parce qu'elles présentent un réel intérêt. Par contre je reconnais que certaines émissions sont vraiment intéressantes, très bien faites mais elles sont rares.

t_l_

A Lyon, nous n'allumons jamais notre télévision. Je suis très stricte là-dessus avec mes filles. Elles n'y ont droit que le mercredi à l'heure du déjeuner lorsque nous revenons de leurs activités et éventuellement le mercredi en fin de journée si elles ont terminé toutes leurs corvées, rangement de chambre, vêtements prêts pour le lendemain matin, cartables fermés, douches prises. Lorsque notre télé est tombée en panne en décembre dernier, nous nous sommes posés la question de savoir si nous n'allions pas carrément nous en passer. Et puis, quand même, je trouve plus agréable de regarder un film sur un écran de télé que sur celui d'un ordinateur et de temps en temps, une émission m'intéresse, je dois en regarder 5 grand maximum dans l'année. Bref, je voulais qu'on ait le choix, qu'on ne tombe pas dans l'excès inverse. Au printemps, nous avons fini par nous en racheter une toute neuve, écran plat, led, enfin en essayant de ne pas prendre trop de retard puisque dans un an, elle sera déjà dépassée.

Par contre, autant je ne regarde pas la télé, autant je suis accro à mon ordinateur. Nous sommes informaticiens tous les deux, mon mari et moi, nous sommes un peu (beaucoup) geek sur les bords et nous possédons 4 ordinateurs portables ainsi qu'un vieux PC où ne sont installés que des vieux jeux indémodables pour les filles. Curieusement, les filles ne me demandent pratiquement pas l'autorisation de jouer sur les ordinateurs. Ça doit arriver une fois par mois. Par contre, l'aînée sait connecter son ordinateur au réseau avec le câble, sait brancher la souris sur le port USB, sait faire des recherches sur google.  Mais j'ai parfaitement conscience des dangers sur le net et je surveille très attentivement l'utilisation qu'elle fait de son ordinateur. Évidemment, nous sommes en réseau avec un routeur servant de pare-feu. Nous avons fait le choix d'utiliser le courant porteur, des câbles éthernet pour nous connecter au net et nous avons banni le wifi de notre domicile. Je sais bien qu'en n'utilisant pas le wifi pour éliminer ce bain d'ondes permanents, nous n'avons rien résolu puisque nous subissons les wifi des voisins, qu'ils habitent dans notre immeuble ou même plus loin. Nous sommes même allés faire de la propagande auprès de nos voisins pour qu'ils utilisent eux aussi autre chose que le wifi. Nous avons eu un assez bon écho auprès d'eux mais si je mets mon ordinateur portable en mode wifi, j'ai encore une très longue liste qui m'est proposée. Tant pis, nous avons fait ce que nous avons pu, c'est toujours ça de gagné.

geek1

Comme nous allons à la montagne le week-end, le vendredi soir et le dimanche soir, nous sommes dans la voiture. Ça fait déjà deux soirées sans télé et sans ordinateurs. Le mercredi soir, nous allons danser la salsa, encore une soirée de gagnée., enfin bientôt ça sera le lundi soir. Le samedi soir, nous sommes à la montagne sans tous ces outils, et une autre de moins. Il ne nous reste que le lundi, mardi et jeudi où nous nous retrouvons très souvent chacun derrière un ordinateur, non pas par contrainte mais par hobby. Et encore, je retrouve régulièrement mes copines pour des soirées entre filles et d'autres soirées sont occupées à la réalisation d'un site web avec mon mari et deux autres ingénieurs en informatique, des fois que nos compétences et nos idées pourraient nous rapporter de l'argent.

A la montagne, la télé comme l'ordinateur ne nous manquent pas. Nous vivons à un autre rythme. L'hiver nous skions, le reste de l'année, nous sommes à l'extérieur et le soir nous nous couchons beaucoup plus tôt.
Nos amis et nos voisins montagnards savent que nous n'avons pas de télé à la montagne. Ils sont vraiment désolés pour nous. Nous avons déjà eu trois offres de télés données en cadeau. Les gens ont du mal à imaginer que nous n'avons pas de télé par choix et que nous nous en passons très bien. La dernière proposition date seulement d'un mois. Et comme en plus ils s'imaginent que nous refusons par politesse, ils reviennent à la charge.

t_l_2

Mais je vous assure qu'on peut très bien faire autre chose, j'en profite pour lire sans être dérangée. En journée, si le temps le permet, je me mets dehors au soleil, histoire de combiner deux plaisirs et de passer de vrais week-end détente. Nous apprécions vraiment notre vie un peu coupée du monde, recentrés sur nous quatre. Attention nous ne vivons pas en ermites. Les gens nous ont accueillis très chaleureusement et nous ont acceptés. Je ne compte plus les apéros et l'été la cadence augmente...

L'avantage en n'ayant pas de télévision, c'est que mes filles, si elles s'ennuient, vont devoir puiser dans leur imagination pour s'occuper au lieu de demander par réflexe la télé. J'ai réussi à leur donner le goût des livres. Depuis qu'elles sont toutes petites, tous les soirs, chacune a droit à une histoire racontée par mon mari et une seconde histoire racontée par moi. C'est aussi un moment où nous consacrons un petit moment en tête à tête à chacune de nos filles. Elles tiennent beaucoup à ce rituel du soir. Elles aiment choisir le livre pour Papa et le livre pour Maman. Elles ont chacune des étagères dans leur chambre avec des livres adaptés à l'âge de chacune. Elles puisent aussi dans les livres empruntés à la bibliothèque.

livres

Avant de partir à la montagne, je les ai emmenées refaire le plein de livres à la bibliothèque. Comme c'était l'été, elles avaient droit chacune à un emprunt de 20 livres. Nous en sommes repartis avec 40 livres. Trois jours après, l'aînée les avait tous lus. Pourtant la journée, elle était avec ses amis mais le matin comme le soir, elle était avec un livre dans les mains tout à son plaisir de lire. En revenant par Lyon, avant de passer notre week-end à Aix-en-Provence, nous sommes repassés par la bibliothèque, refaire un plein de livres. Je suis certaine que si nous avions la télé à la montagne, elles l'auraient réclamée au détriment des livres. Je ne regrette vraiment pas cette décision et tant pis si mes voisins reviennent à la charge avec leurs télés qu'ils m'offrent si généreusement. Si elles ont envie de voir un film, je préfère les emmener au cinéma regarder un dessin animé en 3D. Nous avons la satisfaction de faire une sortie au lieu de nous affaler devant le petit écran. Et c'est pour ça que je suis toujours en train de vous taper un article plantée devant mon ordinateur, addicted ?  non pas du tout...

geek2

Posté par IsabelleDeLyon à 15:10 - Cancer : mes proches - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

Commentaires

    Viens me voir alors
    Nous n'avons pas de télé, nos enfants ne l'ont jamais eue.
    Ça fait sursauter les gens, hausser les épaules, soupirer, rigoler, mais on s'en fout, on est heureux, le monde on va le voir nous même

    Posté par Tili, vendredi 27 août 2010 à 23:13
  • elle ont quel age tes filles ?
    A un certain age je suis tout à fait d'accord avec toi de leur donner un accées restreint à la télé.

    Mais bon a partir d'un certain age tu ne pourra pas tout leurs interdire.

    Elle risque d'être en décalage vis à vis de leur copine .
    La télé ce n'est pas non plus le mal absolut.
    On risque + de tomber sur une publicité choquante sur internet que sur gulli .

    Posté par geoffrey, samedi 28 août 2010 à 03:19
  • C'est pas une règle absolue pour nous, juste qu'on n'a jamais éprouvé le besoin de l'avoir. Les filles ont 9 ans. On loue beaucoup de films et documentaires, elles choisissent ce qu'elles veulent voir. Elles n'ont jamais réclamé d'avoir la télé, même quand elles vont chez les grands parents qui en ont une très grande, elles ne s'y intéressent pas.
    Nous on est contents comme ça, on a l'impression d'avoir plus de temps pour autre chose.
    Le décalage avec les copines, pour des puces qui viennent de faire le tour du monde, on s'y attend un peu tu sais

    Posté par Tili, samedi 28 août 2010 à 16:11
  • Je pense aussi qu'à un certain âge, j'interviendrai moins dans leurs choix. Il faudra bien qu'elles se fassent leur opinion par elles-même mais si elles sont habituées à vivre sans que la télé comble tous les moments où elles ne savent pas quoi faire, je pense que d'elles-même, elles préfèreront aller skier le we plutôt que de rester devant le petit écran ou se faire un ciné.
    Je ne diabolise pas la télé, je n'aime pas qu'on ne se creuse pas plus les méninges pour s'occuper et qu'on allume la télé d'office pour meubler le temps.
    Et surtout je leur apprends dans la mesure du possible à avoir un regard critique sur ce qu'elles voient.

    Posté par IsabelleDeLyon, lundi 30 août 2010 à 17:39
  • Pas de télé ici non plus et plus de temps pour nous, pour jouer, lire, communiquer. Quand nous partons en vacances dans des endroits où il y a la télé ils sont contents de regarder de nouveaux dessins animés qu'ils ne connaissaient pas, mais sans plus.
    Il n'y a pas de réel décalage avec les copains puisque nous sommes assez fans de cinéma et qu'ils peuvent regarder des DVD.

    La grosse différence que ça fait depuis maintenant plusieurs années que n'avons plus de chaines télévisées, c'est à Noël. Avant ils demandaient tout ce qu'ils voyaient pendant les publicités, maintenant ils demandent ce dont ils ont vraiment envie et finalement leurs demandes sont assez modestes.

    Avec le recul la télé nous semble surtout être une "machine à consommer"

    Posté par Névrosia, lundi 30 août 2010 à 22:37
  • Oui mais moi J'ai 13 ans et je n'ai plus de télé...mes deux soeurs et mon demi frère en ont une dans leurs chambres mais moi Je n'ai pas le droit...Ce qui m'énèrve beaucoup c'est aue mon père me dit: pas de télé dans la chambre avant 16 ans mais mon demi-frère a aussi 13 ans et en plus de sa il a aussi une Xbox avec...Et je leur ai dit que c'était pas juste parce-que je suis celle ai fait les meilleures notes, qui lit le plus mais ils me privent de sa comme si j'étais punie --'

    Posté par Fan2Mikele, samedi 30 octobre 2010 à 13:21

Poster un commentaire